22.08.2018, 16:37

Cursus bilingue pour les futurs enseignants de Neuchâtel, du Jura et de Berne

chargement
Il s'agit de la première formation commune bilingue entre hautes écoles pédagogiques, en Suisse.

Formation Pour la première fois, deux hautes écoles pédagogiques, l’une francophone, l’autre germanophone, proposent à la rentrée une formation commune bilingue.

Ce cursus primaire bilingue est lancé conjointement par la Haute école pédagogique des cantons de Berne, du Jura et de Neuchâtel (HEP-BEJUNE) et la Pädagogische Hochschule à Berne (PHBern). Au total, dix-sept étudiants entameront dès mercredi prochain leur formation à l’enseignement bilingue au degré primaire. Les cours de ce nouveau cursus seront dispensés pour moitié à Delémont et pour moitié à Berne.

Les futurs diplômés pourront enseigner en allemand et en français d’ici à l’été 2021. Ce programme, qui repose sur le principe d’une immersion réciproque, s’étend sur trois ans. Les responsables des deux hautes écoles estiment que cette formation répond à l’essor du bilinguisme à l’école.

Projet innovant

«Ce cursus a ceci d’innovant qu’il implique deux hautes écoles pédagogiques de part et d’autre d’une frontière cantonale», a souligné mercredi à Delémont Maxime Zuber, le recteur de la HEP-BEJUNE. Pour l’ancien maire de Moutier (BE), cette nouvelle offre de formation renforce les liens entre les deux institutions.
Pour les recteurs de ces deux établissements, l’interaction entre les participants aussi bien francophones, germanophones que bilingues favorise l’acquisition réciproque des langues et des compétences interculturelles qui leur sont liées. Un cursus qui favorise aussi la cohésion nationale, selon Maxime Zuber.

Deux plans d’études

Cette formation encourage aussi bien l’apprentissage des compétences d’enseignement dictées par le Plan d’études romand (PER) que par le Lehrplan 21. Elle répond à la demande des cantons qui proposent de nouvelles offres de formation bilingues comme la filière bilingue (FiBi) à Bienne ou les écoles Prima dans le canton de Neuchâtel.
Dix-sept étudiants, dont une majorité de francophones, font partie de cette première volée alors que le seuil avait été fixé à 30. «On espérait un peu plus», a admis Raphaël Lehmann, responsable de la formation primaire à la HEP-BEJUNE. «Il s’agit maintenant de faire connaître cette nouvelle formation», a souligné Maxime Zuber.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PandémieCoronavirus: premier décès dans le canton du JuraCoronavirus: premier décès dans le canton du Jura

SolidaritéLa slapeuse biennoise Phanee de Pool s’adresse aux aînésLa slapeuse biennoise Phanee de Pool s’adresse aux aînés

MesuresLe gouvernement jurassien veut qu’à Pâques, la population reste à la maisonLe gouvernement jurassien veut qu’à Pâques, la population reste à la maison

FestivalDelémont’BD s'invitera dans les rues de La Chaux-de-Fonds et de NeuchâtelDelémont’BD s'invitera dans les rues de La Chaux-de-Fonds et de Neuchâtel

Chasselas «Amphore» 2018, Le Baumli, TüscherzChasselas «Amphore» 2018, Le Baumli, Tüscherz

Top