23.05.2019, 11:56

Charles Juillard en lice pour le Conseil des Etats

chargement
Le ministre jurassien Charles Juillard est candidat à la candidature au Conseil des Etats.

Politique Comme pressenti depuis longtemps, le ministre jurassien Charles Juillard est candidat à la candidature au Conseil des Etats. Le PDC espère ainsi conserver le siège laissé vacant par Anne Seydoux-Christe.

«Nos objectifs sont clairs, nous voulons maintenir nos deux sièges à Berne», a annoncé le président du PDC Jura Pascal Eschmann en dévoilant jeudi les candidatures pour les élections fédérales. Premier parti du canton, le PDC a établi des listes mixtes pour le Conseil national et pour le Conseil des Etats.

La candidature de Charles Juillard doit encore être avalisée par le Congrès du PDC le 28 juin. Mais cette étape ne devrait être qu’une pure formalité. Depuis plusieurs mois, le nom du grand argentier était régulièrement évoqué dans la course à la Chambre des cantons. Il avait transmis au comité directeur une lettre de motivation.

S’il est élu, Charles Juillard ne pourra pas siéger en même temps au Gouvernement et au Conseil des Etats, la constitution jurassienne interdisant en effet ce cumul des mandats. Au gouvernement depuis douze ans, le ministre PDC est élu jusqu’à fin 2020. Il ne pouvait plus se représenter pour un nouveau mandat à l’exécutif.

Si sa candidature est confirmée par le Congrès, Charles Juillard est quasi assuré d’être élu en raison du poids électoral du PDC – le canton du Jura connaît le système proportionnel – et de sa notoriété. Agé de 56 ans, le vice-président du PDC Suisse figure sur une liste avec la députée au Parlement jurassien Françoise Chaignat.

Ministre en campagne

Charles Juillard mènera de front sa campagne électorale avec sa fonction de ministre, a précisé le président du PDC Jura. S’il est élu au Conseil des Etats, il annoncera dans la foulée sa démission du Gouvernement. Il y aura alors une complémentaire en 2020, quelques mois avant les élections cantonales.

En lançant ce ténor de la politique cantonale, la direction du PDC espère conserver le siège laissé vacant par Anne Seydoux-Christe. La conseillère aux Etats jurassienne ne peut en effet plus briguer un 4e mandat, conformément à la Constitution cantonale.
Pour le Conseil national, le sortant Jean-Paul Gschwind souhaite briguer un 3e mandat. Il aurait comme colistière la députée au Parlement jurassien Anne Froidevaux, âgée de 34 ans. Toutes les candidatures doivent encore être approuvées par le Congrès.

Affaire Receveur

Le président du PDC Jura a aussi évoqué la démission avec fracas de l’ancien ministre Philippe Receveur du parti. Déplorant n’avoir pas été consulté lors de l’établissement des listes des candidats à la candidature, l’ancien élu a claqué mardi la porte du parti.

«Dans sa lettre de démission, Philippe Receveur déclare que les listes ont été bétonnées. C’est faux et il aurait pu présenter sa candidature lors du congrès du 28 juin prochain», a déclaré le président du PDC.

Le comité directeur a aussi relevé l’absence de l’ancien ministre lors des derniers congrès et précisé qu’il n’avait jamais fait officiellement acte de candidature. «Mais il n’y a jamais eu de volonté de l’écarter», a ajouté Pascal Eschmann.
 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Fédérales 2019Fédérales 2019: les Vert'libéraux visent au moins trois sièges de plus au NationalFédérales 2019: les Vert'libéraux visent au moins trois sièges de plus au National

Top