25.07.2019, 15:48

A Vevey, le Jura et Bâle vont se lâcher comme au carnaval

chargement
Les Sauvages du carnaval du Noirmont ne se contentent plus de chasser l'hiver, ils débarquent en plein été à la Fête des vignerons.

Fête des vignerons La chorégraphe et danseuse Eugénie Rebetez a été mandatée pour créer le défilé jurassien à la Fête des vignerons de Vevey. Avec son voisin bâlois, le dernier-né des cantons suisses s’inspire de la tradition du carnaval.

Attention, les Sauvages débarquent! C’est pour dimanche, en fin d’après-midi (17h), dans les rues d’une ville de Vevey vivant au rythme de la Fête des vignerons. Et qui, l’espace d’un défilé, échangera ce dernier contre celui du carnaval. A l’origine de ce branle-bas de combat, Jurassiens et Bâlois, qui exporteront le temps d’une journée leurs traditions et leur terroir sur les rives du Léman.

Sauvages et danseuses

Aux Franches-Montagnes, nul n’ignore qui sont ces Sauvages, sortis des bois vêtus de branches de sapin, le visage noirci. Issus d’une tradition ancienne et réintroduits en 1991 grâce au peintre bâlois Jörg Gabele, ils marquent le début du carnaval. A Vevey, ils défileront avec 25 danseuses, danseurs et musiciens. La chorégraphie de cet ensemble a été conçue par la danseuse Eugénie Rebetez qui, pour la partie musicale, a fait appel à un artiste tout aussi jurassien qu’elle, Pascal Lopinat. Quatre musiciens joueront en direct, juchés sur un char tiré par deux chevaux. Deux franches-montagnes, évidemment…

Chasser l’hiver

Pour Eugénie Rebetez, qui a obtenu ce mandat du canton peu avant Noël, il s’agit ici de «restituer l’ambiance et l’énergie de carnaval, cette période de l’année où les gens se lâchent». Car, en chassant l’hiver, le peuple s’exprime, «ouvre sa g…» et questionne ceux qui détiennent le pouvoir.

«Contrairement à un spectacle sur scène, il faut que les gens qui nous voient dans la rue ressentent tout de suite une part de cette force. Un peu de la folie du carnaval.» A l’image du Jura, audacieux et un peu frondeur. «Cette création est un hommage aux Jurassiens, mais qui doit parler à tous les publics», insiste l’artiste aujourd’hui établie à Zurich.

Se démarquer du «grand» Bâle

Et pas question de passer pour le «petit» Jura face au «grand» Bâle et à ses traditions carnavalesques, ses fifres et tambours et son Morgenstreich. «C’est pour cela que nous avons cherché à nous démarquer, en mettant en avant nos différences, plutôt qu’en cherchant à les cacher». Ses danseuses et danseurs, dont seuls quatre sont pros, ont entre 16 et 55 ans.

Pour ceux qui ne se déplaceront pas à Vevey – mais aussi pour ajuster les derniers détails – une répétition générale aura lieu samedi à Delémont. Départ à 11h30 de la place de la Gare.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

SpectacleUne Neuchâteloise survole la Fête des vigneronsUne Neuchâteloise survole la Fête des vignerons

CarnavalLes Sauvages et les baitchaiteurs des Franches-Montagnes ont tapé dans l’oeil de spécialistesLes Sauvages et les baitchaiteurs des Franches-Montagnes ont tapé dans l’oeil de spécialistes

SpectacleEugénie Rebetez en toute intimité avant son spectacle à NeuchâtelEugénie Rebetez en toute intimité avant son spectacle à Neuchâtel

Top