A Saint-Imier, mère et belle-fille témoignent de leur combat contre le cancer du sein

chargement

Octobre rose Marie-Thérèse Linder et sa belle-fille Monique ont toutes les deux été diagnostiquées avec un cancer du sein. Les Imériennes ont accepté de témoigner de leur parcours à l’occasion d’Octobre rose, le mois dédié à la prévention de cette maladie qui touche chaque année 6000 nouvelles femmes en Suisse.

 12.10.2021, 05:30
Lecture: 6min
Premium
La tumeur de Marie-Thérèse Linder faisait la taille d'une mandarine, celle de sa fille Monique celle d'un grain de riz.

«Quelque chose a comme sauté d’un coup, puis commencé à saigner, saigner… Je n’avais aucune douleur, mais c’est clair que ça m’a fait l’effet d’un choc sur le moment.»

Marie-Thérèse Linder, 92 ans, image l’éclatement soudain de son sein droit, qui aura exigé une ablation totale d’urgence, en février dernier. Sa tumeur, décrite alors grosse comme une mandarine, était restée jusque-là insoupçonnée. «Je n’avais jamais rien ressenti auparavant.»

Un programme préventif

A l’occasion d’Octobre rose, l’information sur le cancer du sein...

À lire aussi...

SantéLe cancer du sein est toujours aussi meurtrierLe cancer du sein est toujours aussi meurtrier

solidaritéOctobre rose: coups de ciseaux contre le cancer à La Chaux-de-FondsOctobre rose: coups de ciseaux contre le cancer à La Chaux-de-Fonds

SantéCanton de Neuchâtel: un meilleur accompagnement après un cancerCanton de Neuchâtel: un meilleur accompagnement après un cancer

Top