28.08.2009, 08:41

Une musique interjurassienne

chargement

Le Conseil du Jura bernois (CJB) s'est déclaré favorable à l'idée d'une Ecole interjurassienne de musique. Sous certaines conditions toutefois. En revanche, il ne voit pas d'un bon œil la création d'un poste d'archéologue interjurassien.

Musique et archéologie étaient donc au menu de la dernière séance plénière du CJB, qui devait prendre position sur deux récentes résolutions de l'AIJ. Le CJB a donné hier son feu vert à l'inscription d'une Ecole de Musique interjurassienne multisites sur la liste des institutions communes envisageables et à l'étude de faisabilité.

Mais il a émis quelques conditions. Il rappelle notamment que l'Ecole de musique du Jura bernois (EMJB) bénéficie actuellement d'une implantation remarquable sur le terrain grâce à sa structure très décentralisée. Elle accueille plus de 1000 élèves et les cours sont dispensés dans 29 communes par quelque 60 professeurs. «Une situation que nous tenons à conserver», a fait savoir le président du CJB Francis Daetwyler.

Le CJB insiste également pour que les travaux n'aboutissent pas à la mise en place d'une organisation administrative plus complexe que celle existante. «Si le projet prend forme, il s'agira également de combler une lacune, c'est-à-dire introduire une formation intermédiaire entre la formation de base et la formation tertiaire. Ceci afin d'offrir toutes les chances aux jeunes talents de la région», a ajouté de son côté le secrétaire général Fabian Greub. Dernière condition, le CJB demande que le statut particulier de Moutier soit clarifié avant d'aller plus loin dans les discussions. Rappel: dans la cité prévôtoise, les deux écoles, soit l'EMJB et l'EJCM (Ecole jurassienne et conservatoire de musique) sont actives sur un même territoire. Plusieurs professeurs donnent les mêmes cours pour les deux écoles dans les mêmes locaux mais à des tarifs différents. Un cas unique en Suisse.

Si l'AIJ et le CJB semblent en harmonie presque parfaite dans le domaine de la musique, il en va autrement dans celui de l'archéologie. Le CJB est opposé à la création d'un poste d'archéologue interjurassien. Il soutient toutefois l'intensification des collaborations par projets, en fonction des occasions et sous réserve des possibilités financières. Selon le CJB, la création d'un poste d'archéologue n'apporterait pas d'amélioration notable pour le Jura bernois et pourrait même entraîner une baisse du volume des prestations dans le domaine concerné. /mpr

Une musique interjurassienne


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

Top