Un concentré de talents et d'idées au Raimeux

chargement

Ne dites pas à Laurent Oppliger qu'il fait de la gastronomie. Non, selon lui, il se donne toute simplement de la peine. Et à l'auberge du Raimeux, l'offre ne se limite pas à la nourriture.

Par MICHAEL BASSIN
  20.07.2009, 11:03

Certaines expressions collent plus ou moins bien aux situations. Mais «avoir plusieurs cordes à son arc» sied parfaitement à Laurent Oppliger, propriétaire de l'auberge du Raimeux avec sa compagne Denise Antener. «J'ai commencé par un apprentissage de boucher. Puis, j'ai fait le permis de camion et j'ai travaillé durant un peu moins de deux ans dans une boulangerie-pâtisserie. Finalement, j'ai entrepris la formation de cuisinier», raconte l'homme aux talents multiples qui concocte des petits plats sur les hauteurs de Belprahon, dans le Jura bernois. Le service est, lui, assuré par Denise, employée de commerce de formation.

Laurent Oppliger, 38 ans, et Denise Antener, 40 ans, se souviennent parfaitement de leur premier jour d'ouverture sur le Raimeux. C'était le 7 mars 2003, un vendredi. Auparavant, durant trois ans, ils ont tenu le restaurant des Bugnenets, chez les Cuche. «Un jour, un de nos clients qui allait aussi sur le Raimeux, m'a parlé d'une auberge du côté de Moutier qui pourrait éventuellement m'intéresser», se remémore Laurent Oppliger. «Pour moi, Moutier c'était une ville de passage pour aller à Europapark. Mais lorsque j'ai vu le site dont il me parlait… C'est un peu sauvage, comme la vallée de La Brévine d'où je viens.» Perchée à 1116 mètres d'altitude, l'auberge du Raimeux se situe au bout d'un cul-de-sac. Si le soleil ne boude pas, il est possible d'admirer un panorama allant des Alpes lucernoises à l'antenne des Ordons.

A l'auberge du Raimeux, on s'y rend peut-être pour la vue, mais surtout pour la nourriture dont la réputation dépasse la région de Moutier. «Je ne cherche pas à faire de la gastronomie» assure Laurent Oppliger. «Si les gens veulent du simple, je fais du simple. S'ils veulent du plus compliqué, je fais du plus compliqué.» Modeste est son deuxième prénom. En fait, il ne veut pas être catalogué mais souhaite accueillir tout un chacun, que ce soit pour manger une assiette traditionnelle ou pour un repas de fête. Mais les plats des 17 menus qu'il propose aux groupes ne laissent pas indifférents.

Des exemples? Terrine de truite du lac avec crème acidulée à l'aneth, vol-au-vent de canard et légumes variés ou mille-feuille de mousse aux baies des bois et glace à la noix. De quoi réveiller les glandes salivaires. Surtout que la présentation est à la hauteur de la qualité.

Tout au long de l'année, des spécialités viennent enrichir la carte. A la mi-mai, l'auberge du Raimeux propose une quinzaine thaïlandaise. Et en automne, la chasse est à l'honneur avec, notamment, la fondue Saint-Hubert. «Ce sont des morceaux d'entrecôtes et de filets de sanglier, de chevreuil, de lièvre et de cerf qui sont trempés dans le bouillon», explique le chef, lui-même chasseur. «La garniture chaude est typique des repas de chasse». De temps à autre sont aussi organisées des dégustations de vins. /MBA

Ouvert du mercredi au dimanche. Renseignements au 032 499 94 85 ou sur www.aubergeduraimeux.ch

De nombreuses activités

Laurent Oppliger et Denise Antener ne se contentent pas de régaler les gourmands. Ils mettent également sur pied de nombreuses activités. Ainsi, durant l'été, deux camps de quatre jours sont organisés pour les enfants de 8 à 15 ans. Initiation à l'escalade, randonnées, jeux, visite d'une ferme et nuitées sous tente figurent au programme. De plus, les campeurs mettent la main à la pâte, puisqu'ils préparent eux-mêmes, pour leurs parents, le souper du dernier soir. Des places sont encore disponibles pour le camp du 3 au 6 août. En hiver, les propriétaires de l'auberge invitent les intéressés à chausser les raquettes pour partir à la découverte du Raimeux. Soirée country - pour laquelle Laurent Oppliger prépare, seul, à manger pour 150 personnes! - et soirée de Saint-Sylvestre complètent l'offre. Actuellement, le couple aménage un appartement pour les vacanciers. /mba


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

CriminalitéUn jeune homme agressé sexuellement à BienneUn jeune homme agressé sexuellement à Bienne

DrameBienne: une fillette de 8 ans s'est noyée à la piscineBienne: une fillette de 8 ans s'est noyée à la piscine

Première ligueSteve Pochon: «Il ne s’agit pas de voir en Saint-Imier une grosse machine»Steve Pochon: «Il ne s’agit pas de voir en Saint-Imier une grosse machine»

Relais4 x 100 m féminin suisse: Raphaël Monachon passe le témoin4 x 100 m féminin suisse: Raphaël Monachon passe le témoin

Raphaël Monachon passe le témoin

Le Jurassien bernois ne s’occupera plus de cette formation la saison prochaine. Un successeur est recherché.

  17.09.2021 09:54

BaladeUn sentier thématique entre Prêles et Gléresse avec Friedrich DürrenmattUn sentier thématique entre Prêles et Gléresse avec Friedrich Dürrenmatt

Top