07.08.2015, 14:25

Question jurassienne: le «non» du 24 novembre pénalisera la culture du Jura bernois

chargement
Les manifestants ont voulu marquer leur attachement au canton de Berne.

Question jurassienne Le Conseil du Jura bernois estime à 60'000 francs, les fonds que le Jura ne verserait pas au Jura bernois, suite au vote du 24 novembre sur la Question jurassienne. D'autres secteur pourraient être touchés comme la jeunesse, le sport scolaire ou la promotion de l'égalité.

Les conséquences du vote du 24 novembre sur la Question jurassienne affectent financièrement la culture dans la partie francophone du canton de Berne. Le Conseil du Jura bernois estime à 60'000 francs par année les fonds qui pourraient ne plus être versés par le Jura.

Après le refus de la population du Jura bernois de lancer une étude sur la création d'un canton, les autorités jurassiennes ont annoncé la suppression ou la modification d'institutions communes. Devant cette nouvelle situation, le Conseil du Jura bernois (CJB) a dressé un état des lieux qu'il a présenté vendredi.

Des suppressions et des modifications importantes découlant de la nouvelle politique du Jura pourraient intervenir dans les domaines de la jeunesse, du sport scolaire, de la promotion de l'égalité et de la culture.

Culture pénalisée

En matière culturelle, le CJB a chiffré à 60'000 francs le montant total annuel que le Jura risque de ne plus attribuer à des projets et à des institutions du Jura bernois au titre de subventions. La nouvelle orientation du Jura pénaliserait essentiellement le Centre jurassien d'archives et de recherches économiques (CEJARE) et l'association Usinesonore.

Le CJB, l'institution chargée de défendre les intérêts de la région francophone du canton de Berne, cherche des solutions pour permettre à ces deux institutions de poursuivre leurs activités. "Nous sommes optimistes", a souligné son secrétaire général Fabian Greub.

Pas de rétorsion

Pour ne pas entrer dans une spirale négative, le CJB ne va pas modifier son niveau de subventionnement à des institutions et projets qui ont leur siège dans le canton du Jura. "Il s'agit d'un montant de quelque 70'000 francs", a précisé Fabian Greub.

Concernant le délégué interjurassien à la jeunesse, le CJB regrette l'arrêt de la collaboration. Il a, à ce propos, pris contact avec le Jura pour s'assurer que cette décision était irrévocable. Il déplore aussi la suppression envisagée de l'antenne interjurassienne de l'égalité.

Poursuite de la collaboration

Reste que le CJB constate que la collaboration se poursuit dans plusieurs autres domaines comme la formation, l'agriculture ou la Santé. "Les deux régions ne se tournent pas le dos", a relevé avec satisfaction le secrétaire général du CJB.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

Top