Moutier: le Mouvement autonomiste jurassien craint des "chantages bernois"

chargement

Question jurassienne Le Mouvement autonomiste jurassien (MAJ) ne renoncera pas à son combat après le transfert de Moutier (BE) dans le canton du Jura. Il en appelle à une accélération du processus d'intégration.

 12.09.2021, 14:37
Les pro-jurassiens célébrant le oui lors de l'annonce du résultat du vote, dimanche 28 mars à Moutier.

Le Mouvement autonomiste jurassien (MAJ) estime que l'évolution politique dans le Jura bernois ne dépend que de la région, et pas du gouvernement bernois ou de lui-même. Il ne renoncera pas à son combat après le transfert de Moutier (BE) dans le canton du Jura. 

Ce message a été délivré lors de la 74e Fête du peuple, dimanche 12 septembre à Delémont, par le secrétaire général du MAJ Pierre-André Comte. «Ceux qui prétendent connaître l'avenir à vingt ans sont des charlatans et le MAJ ne souhaite pas en faire partie», a déclaré Pierre-André Comte devant une septantaine de militants autonomistes.

Le cas de Belprahon

Pour le MAJ, il appartiendra à la population concernée de choisir son destin. Le mouvement de lutte estime que le «droit au retour dans la maison jurassienne est un droit inaliénable», et non pas l'objet d'une «revendication extérieure». Son mot d'ordre est de convaincre sans contraindre.

Le mouvement de lutte juge que la Question jurassienne n'est pas close après le vote de Moutier. Pour Pierre-André Comte, il n'y a jamais d'histoire définitive. Le secrétaire général du MAJ évoque ainsi le cas de la commune de Belprahon (BE), qui doit selon lui pouvoir se prononcer sur son appartenance cantonale.

Pour la Confédération et les gouvernements bernois et jurassien, la Question jurassienne est réglée par l'entrée en force du vote du 28 mars 2021. La prochaine étape du processus d'intégration porte sur la négociation d'un concordat intercantonal qui fixe les modalités du transfert de la Ville de Moutier.

Accélérer l'intégration de Moutier

Le MAJ n'a pas de doute sur le succès du transfert de Moutier. Mais il évoque la possibilité de ce qu'il nomme «des chantages bernois destinés à bloquer les négociations» nécessaires au transfert. Il en appelle donc à l'accélération de l'intégration de la cité prévôtoise. Gouvernement jurassien et Conseil-exécutif bernois avancent la date du 1er janvier 2026.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Question jurassienneL’administration bernoise prépare l’après-MoutierL’administration bernoise prépare l’après-Moutier

PolitiqueMoutier: pas d’enquête sur les violations des règles sanitaires le 28 marsMoutier: pas d’enquête sur les violations des règles sanitaires le 28 mars

Top