21.07.2009, 04:15

Limiter la vitesse à 60 km/h pour lutter contre les bouchons

chargement

La vitesse sur la route cantonale entre Tavannes et Reconvilier sera bientôt limitée à 60 km/h. Le but? Augmenter la sécurité routière, mais aussi réduire les colonnes qui se forment à l'intersection menant au supermarché et à la station-service.

A l'heure actuelle, la limitation est de 50 km/h sur un long bout à la sortie de Tavannes, puis de 80 km /h à la hauteur du débouché de la rue du Bruye (accès au supermarché et à la station-service), puis à nouveau de 50 km/h à partir du pont menant à Reconvilier. Une situation insatisfaisante pour plusieurs raisons, selon Bernard Wasserfallen, chef de la sécurité du trafic pour le Seeland et le Jura bernois à la police cantonale.

Premièrement, la limitation à 50 km/h à la sortie de Tavannes s'étend trop loin en dehors de la localité, si bien que de nombreux automobilistes se font pincer. Ensuite, la vitesse autorisée de 80 km/h à la hauteur de l'intersection de la rue du Bruye est trop élevée et donc susceptible d'engendrer des accidents. Cela s'était déjà produit une fois, sans gravité heureusement, lorsqu'un conducteur d'un certain âge avait mal estimé les distances au moment de s'engager sur la route cantonale. Enfin, cette vitesse de 80 km/h est, semble-t-il, la cause des colonnes qui se forment à cet endroit, principalement le dimanche, lorsque de nombreuses personnes veulent profiter de l'ouverture du magasin de la station-service et bifurquent depuis la route principale pour y parvenir.

A l'avenir, le tronçon entre Tavannes et Reconvilier sera limité d'un bout à l'autre à 60 km/h, et ce jusqu'au pont menant à Reconvilier, sur lequel la limitation sera maintenue à 50 km/h. A la sortie de Tavannes, par contre, les automobilistes pourront accélérer bien plus tôt. «L'objectif est de rendre le tronçon plus homogène, plus sûr, et de fluidifier le trafic», explique Bernard Wasserfallen. «Et aussi de limiter les colonnes de véhicules, car si la vitesse du trafic est réduite, les automobilistes auront davantage de temps pour bifurquer.» Installer un rond-point à cette intersection n'aurait-il pas été une solution envisageable? Bernard Wasserfallen n'y croit pas: «Pour qu'un rond-point soit efficace, il faut que chacune de ses branches supporte la même densité de trafic.» Or, cela ne semble pas être le cas ici.

Tom Gerber ne partage que partiellement l'avis de Bernard Wasserfallen. Si cet agriculteur de Reconvilier et conseiller municipal se réjouit de la future limitation à 60 km/h - «C'est une bonne chose, car certains roulent trop vite» - il estime toutefois qu'un rond-point aurait été plus efficace qu'une telle mesure. «Un rond-point aurait été davantage utile ici qu'à Pontenet», lance celui dont l'exploitation se situe non loin de la fameuse intersection. «Ce sont des choses que l'on aurait pu prévoir au moment de construire le supermarché et la station-service. Mais peu de gens pensaient que celle-là drainerait autant de clients.»

Pour mémoire, le 60 km/h était déjà en vigueur sur ce tronçon avant qu'il ne soit élargi au début des années 1990. Aujourd'hui il y passe plus de 13 000 véhicules par jour, selon de récentes mesures effectuées par la police cantonale bernoise. /gbu

Limiter la vitesse à 60 km/h pour lutter contre les bouchons


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

Top