03.08.2015, 09:16

Le Griffon, un lieu de bonheur

chargement
Par YVES-ANDRÉ DONZÉ

«A l'école enfantine, on s'y sent très bien, on apprend que les éléphants sont roses», chantaient hier les petits nouk-nouks des trois classes maternelles du complexe scolaire et de la structure à journée continue de Saint-Imier inaugurés hier avec beaucoup de fierté et d'émotion. «Un lieu tellement humain qu'il ne peut qu'enrichir tout ce que l'école donne déjà», s'est exclamé Guy Lévy, secrétaire général-adjoint de la Direction de l'instruction publique (DIP) du canton de Berne.

Il y avait donc de quoi pavoiser hier. Ce nouveau bâtiment de passé cinq millions de francs, à trois étages, jaune à l'extérieur et orange à l'intérieur, s'inscrit dans une refonte de l'espace urbain au niveau de l'esplanade de l'école primaire et de l'Ecole de commerce. La rue a été fermée et réaménagée pour permettre de faire le pont entre les structures scolaires obligatoires en toute sécurité. En plus des classes enfantines, il abrite «l'école gardienne» (à journée continue) Le Griffon, une cuisine avec équipement professionnel, un réfectoire et une salle. En son sous-sol, un parking souterrain fait partie du réaménagement du centre de Saint-Imier.

Une école sociale

«Une commune qui inaugure une école est une commune qui sait faire confiance en l'avenir», a lancé le maire Stéphane Boillat, faisant l'apologie du projet d'école à journée continue comme une parfaite illustration d'école sociale, répondant à l'évolution de la société. Les parents travaillant tous deux à l'extérieur, les directives de l'Instruction publique qui imposent les blocs horaires à l'école, font que les enfants doivent disposer d'un lieu de repli et d'épanouissement dans les heures libres de l'après-midi. Ce qui était impensable à l'époque de l'enfance du maire ou de Guy Lévy. «C'est une réponse normale à un besoin sociologique normal», constate ce dernier non sans oublier de mentionner que «jouer à l'école, se reposer à l'école, même y faire ses devoirs», constitue «un véritable événement», qui n'a rien de banal ni d'anodin.

400 repas par semaine

Le conseiller municipal Christian Schluep, chargé des bâtiments, a rappelé qu'il y a quand même 1250m³ de béton armé de 150 tonnes d'acier au service de la convivialité scolaire et urbaine. La responsable de l'école à journée continue Stéphanie Cavallaro a, de son côté, cUN omparé la mise en place de l'institution au combat de l'ermite Imier contre le griffon, ce qui lui a donné le nom. Le Griffon est né le vendredi 16 août 2004. Aujourd'hui, Le Griffon dispense 400 repas par semaine, compte une éducatrice de l'enfance à 70%, une enseignante primaire à 50%, une maîtresse enfantine à 60% et sa suppléante, une autre responsable du site à 80%, une apprentie de 2e année comme assistante socio-éducative du Ceff, deux stagiaires à 100%. et trois personnes en cuisine.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top