03.08.2015, 08:58

Le 30 km/h est refusé

chargement

Séance animée que celle tenue hier soir au CIP par le Conseil général (CG) de Tramelan, appelé à se prononcer sur des objets d'importance. Les conseillers avaient tout d'abord à décider de dépréciations complémentaires sur le patrimoine administratif d'un montant de 158 203 fr. Un objet accepté unanimement par les 31 membres présents.

Même unanimité pour avaliser ensuite les comptes communaux 2010. Ceux-ci ont bouclé avec un excédent de charges de 111 514 fr., soit plus de la moitié moins de ce que prévoyait la perte budgétée (270 900 fr.).

Discussions houleuses

Les discussions se sont ensuite animées lorsque l'assemblée s'est penchée sur l'épineux projet de la mise en place de zones 30 km/h sur l'ensemble des routes communales. Déjà traité lors d'une précédente séance en novembre 2010, ce projet avait été retourné au Municipal pour des compléments d'informations. Des voix s'étaient alors élevées pour demander une application ciblée du 30 km/h par secteurs de routes, et non d'en faire une généralité sur l'ensemble des routes communales. Bien qu'il ait apporté quelques informations supplémentaires, le Conseil municipal a maintenu sa version du tout 30 km/h, mais en proposant une réalisation par étapes sur cinq ans. Histoire de soulager tant les finances que la mise en place du projet. Un crédit d'engagement de 495 000 fr. toutes taxes comprises était demandé pour réaliser ce projet, tout comme de le préaviser favorablement au corps électoral. Après bien des palabres, le législatif, par 20 voix contre, 8 voix pour et 3 abstentions, a donc rejeté le projet sans entrer en matière. Plusieurs conseillers généraux sont montés au créneau pour fustiger le Conseil municipal d'avoir représenté une copie identique à celle déjà refusée par le législatif en novembre 2010. Les fractions UDC et radicale, principales opposantes à cette version du 30 km/h, ont finalement convaincu individuellement les membres du PS à les suivre largement. Seul le groupe Débat était d'accord d'entrer en matière.

Toujours au chapitre décisionnel, le CG a nommé Pierre-Yves Emery PS à la commission des Services techniques, en remplacement de Marc Nussbaumer, socialiste démissionnaire.

Nombreux projets en cours

Des informations intéressantes ont ensuite été dévoilées par le Conseil municipal sur ses projets et chantiers en cours. On a ainsi appris que l'extension du bâtiment Lovières 4, destiné à accueillir les dix nouvelles classes du ceff, est prête à démarrer et que tout serait terminé pour la rentrée en août 2012. La situation actuelle sur l'implantation d'un parc éolien à la montagne de Tramelan a été développée par les représentants de la société sol-E, Walther Schmied et Raphaël Heusler, venus en renfort pour informer avec le Municipal sur ce projet. Un sujet qui a suscité de nombreuses questions et un intéressant débat./  msb


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top