03.08.2015, 08:57

La tea party de l'UDC à Reconvilier

chargement

A l'image des amis de chez Lafayette, il se passe toujours quelque chose aux Galeries UDC. Surtout quand cette contrée reculée - pour les urbains - qu'est le Jura bernois, accueille Oskar Freysinger, Dominique Baettig, Adrian Amstutz et tous les autres. Sans oublier, cela va de soi, Rosine Ghawji, sémillante représentante américaine de ce Tea Party personnifié par Sarah Palin.

Le calme dehors

Organisé par l'UDC Jura bernois, ce raout électoral a vu plus de 600 personnes rallier la salle des fêtes de Reconvilier, hier soir. Soirée calme à l'extérieur, contrairement à ce qu'on pouvait s'attendre. La Gauche a en effet annulé sa manifestation à l'encontre de cette «petite sauterie de néo-nazis», selon ses propres termes. Raison officielle? Ne pas stimuler la participation de «casseurs et autres cagoulés»...

Ils n'étaient certes pas cagoulés, mais les cinq protestataires vaudois accourus à Reconvilier avec une poignée d'engins pyrotechniques et une batte de baseball ont bien vite été appréhendés par les forces de police.

A signaler, par contre, l'acte citoyen du médecin tavannois Biagio Greco, venu protester en compagnie de quelques amis contre la venue d'Oskar Freysinger et dénoncer dans un tract celui qui «veut écraser sous sa botte nos libertés».

Au moins, les quelque 70 policiers présents «au cas où» ont passé une soirée aussi calme qu'ensoleillée!

Tout ce qui précède n'a certes pas perturbé les organisateurs. Dame! Quand on obtient cinq minutes en direct à «Forum», l'émission phare de la RSR, quand, surtout, la star de la politique nationale à la TV romande, Alain Rebetez, vient cligner de l'œil et filmer sa prochaine émission électorale à Reconvilier, comment ne pas se dire qu'on a réussi son coup?

Bref, même si les organisateurs pestaient hier contre ce beau temps qui aurait retenu de nombreux agriculteurs dans leurs champs, ils peuvent se déclarer satisfaits de l'affluence. Dans la foule, on recensait aussi moult élus et anciens élus radicaux, sans doute venus prendre quelques leçons d'efficacité.

Ainsi, Dominique Baettig a pu retrouver des visages familiers de sa vallée de Tavannes natale, comme Geneviève Aubry et Marc-André Houmard. Quant à Claude-Alain Voiblet, coordinateur romand de l'UDC suisse, il a sans doute retrouvé avec plaisir son village natal, quand bien même il baroude désormais en terre vaudoise.

Une vedette américaine

Vedette américaine de la soirée, Rosine Ghawji, représentante du Tea Party, l'aile résolument populiste des Républicains, a bien vite permis à l'assistance de constater qu'elle était née en France. Allusion à sa maîtrise de la langue de Molière. «Je suis venue remettre les pendules à l'heure. Le Tea Party n'est pas comme le décrivent les médias. Alors que l'Amérique découvre le socialisme avec Obama, qui ouvre une porte sur l'extrême gauche, nous sommes un mouvement issu du peuple pour le peuple. Le Tea Party entend ainsi renouer avec les principes fondamentaux de la Constitution.» Selon l'oratrice, cela doit signifier un minimum d'Etat et d'impôts et la liberté d'entreprise: «Nous disons non à un gouvernement qui nous dit ce que nous devons faire», a-t-elle martelé. en relevant que Tea Party et UDC avaient les mêmes valeurs. Elle a évidemment recueilli des applaudissements nourris.

«Il est là malgré les menaces et les appelés anonymes», s'est réjoui Manfred Bühler en présentant Oskar Freysinger. Virevoltant comme à son habitude, le trublion valaisan a recueilli, lui aussi, de chaleureux applaudissements.

Entre pirouettes et effets de manche, il a notamment décelé une différence entre lui et Jésus: «Ce dernier, on ne l'a jamais pris en photo.» / pab


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top