02.08.2015, 19:44

Il y a urgence!

chargement
Par DANIEL DROZ

«Les politiciens ont perdu la main. Ils se sont laissés noyer. Les administrations ont pris le pouvoir. Il n'y a pas de philosophie médicale.» Le constat désabusé d'un médecin chaux-de-fonnier réjouirait n'importe quel tenant d'un libéralisme outrancier. Reste qu'il concerne un hôpital public. Aujourd'hui, l'Hôpital neuchâtelois, plus particulièrement son site de La Chaux-de-Fonds, est dans un état de décrépitude avancé. Son personnel ne sait plus à quel saint se vouer et de nombreux médecins compétents - gynécologue, urgentiste, etc. - quittent un navire à la dérive. «Il y a une volonté de laisser mourir le poisson», dit encore le médecin.

Les membres des différents partis politiques représentés au Conseil général de La Chaux-de-Fonds réclament aujourd'hui une mise à niveau promise depuis trop longtemps. Il ne s'agit pas ici de faire du régionalisme, simplement de réclamer ce qui est nécessaire. L'hôpital de La Chaux-de-Fonds - construit et financé par les citoyens-contribuables de la ville - ne saurait devenir un dispensaire. Le bassin de population concerné est aussi important que celui du Jura. Et l'Hôpital de Delémont, qui possède un site mère-enfant, est aujourd'hui loué par ceux qui ne jugent pas indispensable de moderniser l'établissement du Haut.

La démarche des partis chaux-de-fonniers se veut constructive. Ils ne réclament pas forcément l'implantation du site mère-enfant à La Chaux-de-Fonds. Neuchâtel peut respirer. Les politiciens des Montagnes souhaitent qu'on les écoute. Ils désirent reprendre la main. C'est le dernier moment. Il y a urgence!


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Chronique«Je te dis vous», l’air du temps d’Emanuele Saraceno«Je te dis vous», l’air du temps d’Emanuele Saraceno

HumourChronique de Christophe Bugnon: ça a super marchéChronique de Christophe Bugnon: ça a super marché

NatureLe bouquetin des Alpes n’est pas forcément tiré d’affairesLe bouquetin des Alpes n’est pas forcément tiré d’affaires

Chronique«Shanghai fashion week», l’air du temps de Luc-Olivier Erard«Shanghai fashion week», l’air du temps de Luc-Olivier Erard

Chronique«On achète où un fusil?», l’air du temps de Julie Pellaux«On achète où un fusil?», l’air du temps de Julie Pellaux

Top