02.08.2015, 19:52

Faire barrage ensemble

chargement
Par philippe villard

On les a jalousement couvés, on les a fièrement admirés, et on les revoit tendrement en train de téter le lait maternel… Mais à peine le temps de se souvenir et les voilà qui biberonnent mousses et alcopops entre ados en tirant sauvagement sur de «l'eucalyptus» illicite. En plus, ils balancent sans vergogne le témoignage de leurs exploits sur les réseaux sociaux.

La consommation d'alcool, de tabac et de cannabis chez les jeunes de 15 ans est en train d'atteindre des sommets. Un constat terrible qui nous met en pétard, forcément, et nous fait réfléchir, heureusement. Les a-t-on si fermement éduqués que ça pour en arriver là? Le romantisme et la violence, qui affleurent à cet âge charnière, les taraudent et les irritent comme le prurit de l'acné. Entre fleurs du mal et paradis artificiels, ils explorent les frontières de la transgression, éprouvent leurs limites et les nôtres, se prennent déjà pour des hommes ou pour des femmes en nous parlant de loin et en nous répondant de haut.

S'ils n'étaient les nôtres, ces enfants du siècle nous amuseraient avec leur affectation qui veut nous signifier qu'ils en savent long sur la vie. Et là, on pense à sa propre jeunesse, aux angoisses que l'on a générées chez nos parents. Car s'il faut que jeunesse se passe, on en est tous plus ou moins passé par là.

Ce n'est pas parce que ces galopins ont descendu un demi de trop ou fumé un joint qu'il faut s'alarmer, mais il ne faut jamais baisser la garde. Avant qu'ils n'empruntent les chemins de leur vie, c'est avec eux et non contre eux qu'il faut apprendre à ériger des barrages contre l'addiction.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Chronique«Je te dis vous», l’air du temps d’Emanuele Saraceno«Je te dis vous», l’air du temps d’Emanuele Saraceno

HumourChronique de Christophe Bugnon: ça a super marchéChronique de Christophe Bugnon: ça a super marché

NatureLe bouquetin des Alpes n’est pas forcément tiré d’affairesLe bouquetin des Alpes n’est pas forcément tiré d’affaires

Chronique«Shanghai fashion week», l’air du temps de Luc-Olivier Erard«Shanghai fashion week», l’air du temps de Luc-Olivier Erard

Chronique«On achète où un fusil?», l’air du temps de Julie Pellaux«On achète où un fusil?», l’air du temps de Julie Pellaux

Top