31.07.2019, 17:53

Conseil suisse de la presse: plainte partiellement admise contre «ArcInfo»

chargement
Conseil suisse de la presse: plainte partiellement admise contre «ArcInfo»

Presse En mai 2018, «ArcInfo» a publié un article traitant de problèmes au sein d’Unia Neuchâtel. S’estimant lésé, le syndicat a saisi le Conseil suisse de la presse qui lui donne en partie raison.

En mai 2018, «ArcInfo» a publié un article relatant le mécontentement des employés de la section neuchâteloise d’Unia quant à leurs conditions de travail et salariales. S’estimant lésé, le syndicat a saisi le Conseil suisse de la presse qui lui donne en partie raison.

L’article en question : «La section neuchâteloise d’Unia vit des heures difficiles»

En principe, le Conseil suisse de la presse ne se prononce pas sur la bien facture journalistique d’un produit. Toutefois, quand trop de confusion peut induire le public en erreur, un article ne satisfait pas à l’obligation de rechercher la vérité.

Se basant sur un rapport interne et sur des témoignages, «ArcInfo» a écrit en mai 2018 que dans la section neuchâteloise du syndicat Unia, «le torchon brûle entre une grande partie des salariés et leurs patrons». Le syndicat s’est plaint auprès du Conseil de la presse que les journaux ont tiré des conclusions de témoignages anonymes et d’un rapport sur l’unité assurance chômage sans en souligner la valeur très partielle, ni même en avoir vérifié la teneur.

Il estime également que les chiffres sur des départs d’employés n’ont pas été suffisamment vérifiés et qu’un représentant du syndicat national n’a pas été confronté à la teneur précise de certains reproches.

Pour le Conseil de la presse, les journaux n’ont pas violé le devoir de vérité en publiant des chiffres de départs contradictoires, puisqu’ils ont été clairement attribués à la direction du syndicat d’un côté, à une source anonyme de l’autre. En revanche, l’extrême confusion quant à la valeur du rapport cité en source tend à induire le lecteur en erreur. Par ailleurs, le porte-parole syndical interrogé n’a pas été confronté à certains reproches précis.

La plainte contre «ArcInfo» a été donc partiellement acceptée.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

HistoireQuand Neuchâtel usait de la tortureQuand Neuchâtel usait de la torture

Quand Neuchâtel usait de la torture

Avec ses «capsules criminelles», l’historien Karim Boukhris s’appuie sur les documents de la justice criminelle...

  23.02.2020 15:00
Premium

RétrospectiveEn 2000, la Marche mondiale des femmes est lancéeEn 2000, la Marche mondiale des femmes est lancée

Chronique«Je te dis vous», l’air du temps d’Emanuele Saraceno«Je te dis vous», l’air du temps d’Emanuele Saraceno

HumourChronique de Christophe Bugnon: ça a super marchéChronique de Christophe Bugnon: ça a super marché

NatureLe bouquetin des Alpes n’est pas forcément tiré d’affairesLe bouquetin des Alpes n’est pas forcément tiré d’affaires

Top