10.04.2018, 11:28

Une nouvelle association pour encourager les entreprises neuchâteloises à former des jeunes

chargement
Cette formule est particulièrement
adaptée aux petites sociétés et à toutes les entreprises actives dans les technologies de
pointe.

 10.04.2018, 11:28 Une nouvelle association pour encourager les entreprises neuchâteloises à former des jeunes

Emploi Une nouvelle association neuchâteloise vise à encourager les entreprises à former des apprentis en les déchargeant de certaines tâches.

Trois partenaires s’unissent pour créer le Réseau d’entreprises formatrices neuchâteloises (REN). Le REN vise à inciter les entreprises à se lancer dans la formation professionnelle en les déchargeant de nombreuses tâches. Cette nouvelle association est le fruit d’une collaboration entre l’État de Neuchâtel, la Chambre neuchâteloise du Commerce et de l’Industrie (CNCI) et Fribap, le réseau fribourgeois d’entreprises formatrices.

Le REN assumera l'organisation générale de la formation et déchargera les entreprises formatrices de nombreuses tâches telles que les démarches administratives, le coaching et les cours d’appui en fonction des besoins des apprenti-e-s, ainsi que les contacts avec l’école professionnelle et les conseillers en formation. Cette nouvelle association a pour objectif de proposer un modèle qui devra encourager tous les employeurs qui hésitent encore à engager des jeunes, indique le canton dans un communiqué.

Formule particulièrement adaptée aux petites sociétés

Le REN est une alternative au modèle traditionnel. Cette formule est "particulièrement adaptée aux petites sociétés et à toutes les entreprises actives dans les technologies de pointe et les secteurs très spécialisés comme dans le canton de Neuchâtel, où une majorité des entreprises comptent moins de 10 employé-e-s".

Dans une situation économique parfois difficile, ces entreprises hésitent à investir dans de nouvelles places d'apprentissage. Les réseaux d'entreprises formatrices tels que le REN pallient ces inconvénients en permettant aux entreprises dont les activités sont complémentaires de s’unir et de développer des synergies pour développer la formation professionnelle en mode dual.

COMMUNIQUÉ

Top