17.03.2019, 18:59

Une jeune tireuse du Val-de-Ruz, image de la campagne cantonale contre la nouvelle loi sur les armes

chargement
Felicia Ernst incarne l'opposition neuchâteloise à la nouvelle loi sur les armes

Votation fédérale Yvan Perrin, président de la Société neuchâteloise de tir sportif, a choisi Felicia Ernst, une jeune tireuse du Val-de-Ruz, pour incarner l’opposition neuchâteloise à la nouvelle loi fédérale sur les armes, soumise au peuple le 19 mai prochain.

Réunis samedi aux Planchettes pour leur assemblée générale annuelle, les délégués de la Société neuchâteloise de tir sportif (SNTS) ont réaffirmé leur opposition à la nouvelle loi fédérale sur les armes, soumise au peuple le 19 mai prochain.

Ils ont par ailleurs préparé la campagne pour cette votation en écoutant un discours mobilisateur prononcé par le président du comité neuchâtelois «pour un droit libéral sur les armes», l’ancien parlementaire fédéral Claude Frey.

Si le PLR neuchâtelois a pris position il y a dix jours en faveur de cette nouvelle loi, un certain nombre de ses membres, proches des sociétés de tir, s’engagent contre cette loi. Parmi eux, le membre d’honneur de la SNTS Claude Frey.

Des PLR et des UDC et des sans-parti

Ce dernier se place ainsi, dans cette campagne, aux côtés du président de la SNTS, l’UDC Yvan Perrin, qui rêve par ailleurs de retrouver son siège de conseiller national en octobre prochain.

«Il n’y a pas que des PLR et des UDC qui s’opposent à cette loi», explique Yvan Perrin. «Le tir sportif concerne plus de 1300 personnes dans le canton et ce ne sont pas que des nostalgiques grisonnants. Avec le tir, nous touchons tout le monde et nous sommes partout.»

Le président de la SNTS a donc souhaité qu’une jeune tireuse du Val-de-Ruz, Felicia Ernst, incarne cette opposition sur l’affiche de la campagne qui sera menée dans le canton. «Je trouve que c’est important de montrer que le tir concerne aussi les jeunes et les femmes», insiste Yvan Perrin.

«Quand les gens avec qui nous discutons de cette question se rendent compte que le tir sportif concerne tant de gens, ça permet de faire évoluer les choses», ajoute-t-il. «Le Conseil fédéral ne cesse de menacer des pires maux si on refuse cette loi. Mais il devrait plutôt faire preuve de courage.»


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Armes à feuVotations fédérales: la loi sur les armes provoquera un désarmement progressif en Suisse, selon les opposantsVotations fédérales: la loi sur les armes provoquera un désarmement progressif en Suisse, selon les opposants

Suisse – UEVotations du 19 mai – loi révisée sur les armes: qu’est-ce qui change?Votations du 19 mai – loi révisée sur les armes: qu’est-ce qui change?

Armes à feuVotations fédérales: la loi sur les armes ne remet pas en question la tradition suisse du tir, selon Karin Keller-SutterVotations fédérales: la loi sur les armes ne remet pas en question la tradition suisse du tir, selon Karin Keller-Sutter

Top