06.12.2019, 19:00

Une agricultrice neuchâteloise dénonce le soutien au glyphosate

Premium
chargement
Un épandage de pesticides dans un champ allemand en 2008.

Agriculture La politique agricole favorise trop le glyphosate. En réponse à cette accusation lancée par une paysanne neuchâteloise, l'Etat tempère, tout en reconnaissant l'emprise de cet herbicide.

Sale temps pour les pesticides. Leur usage, notamment dans l’agriculture, pourrait être amené à fondre comme neige au soleil. Pour autant que l’on révolutionne un système qui s’appuie en bonne partie sur ces produits dits phytosanitaires, qu’il s’agisse d’herbicides, de fongicides ou d’insecticides.

Les Suisses seront face à un choix de société lorsqu’ils devront se prononcer sur deux initiatives fédérales. Lancée par des Neuchâtelois, l’une demande l’interdiction des pesticides de synthèse dans la production, la transformation et l’importation d’aliments. L’autre veut priver de subventions les...

À lire aussi...

Grand ConseilLe Conseil d’Etat neuchâtelois trop «mollasson» sur les pesticides?Le Conseil d’Etat neuchâtelois trop «mollasson» sur les pesticides?

Top