26.04.2018, 18:29

Un remède au goût valdo-genevois pour les finances du canton de Neuchâtel

Premium
chargement
Les députés PLR Marc-André Nardin, Nicolas Ruedin et Matthieu Aubert, de droite à gauche.

Finances cantonales Les libéraux-radicaux neuchâtelois s’accrochent au frein à l’endettement. Pour garantir son respect, ils proposent de soumettre les budgets de l’Etat au vote populaire.

Après le psychodrame autour du budget 2018 de l’Etat de Neuchâtel, l’heure des choix a sonné. Le respect impératif du frein à l’endettement au prochain budget sera douloureux: il faudra encore économiser ou augmenter les impôts. A moins d’assouplir le frein.

Cette perspective hérisse le Parti libéral-radical neuchâtelois (PLRN). "Si le Conseil d’Etat veut un lissage des...

À lire aussi...

FinancesL'EPFZ propose une méthode pour améliorer la mise en œuvre du budget neuchâteloisL'EPFZ propose une méthode pour améliorer la mise en œuvre du budget neuchâtelois

FinancesComment le Grand Conseil neuchâtelois a repêché le budgetComment le Grand Conseil neuchâtelois a repêché le budget

Top