Un conducteur neuchâtelois débourse 40'500 francs pour une plaque à deux chiffres

chargement

enchères Un Neuchâtelois a déboursé 40'500 francs aux enchères pour s'offrir une plaque d'immatriculation à deux chiffres. Un record depuis que ce système de vente a été introduit en 2008.

Par frk
  19.05.2014, 16:02
Le Service neuchâtelois des automobiles met aux enchères les petits numéros de plaques d'immatriculation.

Depuis 2008, jamais le Service neuchâtelois des automobiles (Scan) n'avait mis aux enchères un numéro de plaque à deux chiffres. Une première expérience a fait exploser toutes les statistiques: en six jours, un numéro compris, dirons-nous, entre 20 et 29 (le Scan garde le secret sur le chiffre précis) a vu sa cote passer de 2000 à 40'500 francs, après une lutte au sommet menée par une dizaine d'enchérisseurs à fin février.

C'est le pseudo Patmot qui a emporté la mise, coiffant au poteau Pierre, qui a cessé les enchères à 37'000 francs. Quelques jours auparavant, une plaque à six chiffres était quant à elle partie pour plus de 26'000 francs. Deux records d'affilée.

Une plaque par année

"Nous avons en stock cinq plaques d'immatriculation à deux chiffres", indique Philippe Burri, directeur du Scan. "Et nous avons décidé pour la première fois en 2014 de les vendre progressivement aux enchères, au rythme d'un numéro par année."

Il faut savoir en effet que le revenu de ces ventes permet d'alimenter un fonds de prévention. Et que dès cette année, le Scan subventionne les cours de formation continue dispensés par le TCS, l'ACS et certains moniteurs, notamment pour les conducteurs d'un certain âge. "Si cette action connaît un grand succès, cela pourrait représenter un montant important", note Philippe Burri. D'où l'idée de mettre progressivement aux enchères certaines plaques très prisées. "Et nous sommes régulièrement sollicités par des conducteurs qui nous demandent si ces très petits numéros sont disponibles."

A noter que le Scan conserve aussi précieusement un numéro à un chiffre. Mais n'entend pas pour l'instant le mettre aux enchères... Les ventes aux enchères de plaques rapportent environ 100'000 francs par an au Scan. 2014 devrait gonfler la statistique...

Davantage d'informations dans "L'Express" et "L'Impartial" de ce mardi.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ChroniqueBonne fête, maman, à distanceBonne fête, maman, à distance

PandémieCovid-19: face au tollé, les tests dans les crèches neuchâteloises sont suspendusCovid-19: face au tollé, les tests dans les crèches neuchâteloises sont suspendus

FinancesAux yeux du Conseil d’Etat, les Montagnes neuchâteloises ne sont pas défavoriséesAux yeux du Conseil d’Etat, les Montagnes neuchâteloises ne sont pas défavorisées

Sports hivernauxLe Giron jurassien surfe sur la vague du Covid-19Le Giron jurassien surfe sur la vague du Covid-19

EnergieGroupe E n’a pas fait d’étincelles en 2020Groupe E n’a pas fait d’étincelles en 2020

Top