02.06.2016, 00:34

Un autre modèle qui passe par la mise à mort de l’Hôpital neuchâtelois

Premium
chargement
L’initiative «Pour deux hôpitaux sûrs, autonomes et complémentaires» implique de facto la fin de la structure Hôpital neuchâtelois.
Par léo bysaeth

ANALYSE Mardi soir à La Chaux-de-Fonds les promoteurs de l’initiative pour deux hôpitaux autonomes ont déroulé leurs arguments et demandé des réponses à leurs questions.

«L’initiative a d’ores et déjà abouti, nous avons plus de 5000 signatures! C’est bien la preuve qu’il ne s’agit pas d’un petit groupe de citoyens extrémistes qui défend sa vision passéiste!» D’entrée de jeu, Théo Bregnard, coprésident du GTIH et animateur de la soirée de mardi au MIH sur la réorganisation hospitalière, donne le ton.

Juste après, dans une intervention...

À lire aussi...

PénurieDes solutions face à la pénurie de personnel soignantDes solutions face à la pénurie de personnel soignant

ParitéFaire front commun contre le sexisme ordinaireFaire front commun contre le sexisme ordinaire

ParitéLe mansplaining ou le sexisme ordinaireLe mansplaining ou le sexisme ordinaire

PolitiqueSoutien du Grand Conseil neuchâtelois aux parcs naturels et aux éoliennesSoutien du Grand Conseil neuchâtelois aux parcs naturels et aux éoliennes

Grand ConseilLes députés sauvent l’antenne neuchâteloise de la Haute Ecole de musiqueLes députés sauvent l’antenne neuchâteloise de la Haute Ecole de musique

Top