30.11.2020, 15:01

Tripots clandestins découverts à Neuchâtel

chargement
Les contrevenants risquent une amende salée.

Jeux d’argent Depuis la deuxième vague de la pandémie de Covid-19, la police neuchâteloise est intervenue à deux reprises pour mettre fin à des tripots clandestins. L’amende sera salée, pour leurs tenanciers comme pour leurs visiteurs.

Depuis la deuxième vague de la pandémie de Covid-19, la police neuchâteloise a dû intervenir deux fois pour fermer des bars à jeux clandestins.

«Les bars clandestins ne sont pas un phénomène très répandu dans le canton», hors Covid-19. Même en cette période de pandémie, où les établissements publics sont fermés, «on ne peut pas parler de tendance, car on ne constate pas une augmentation anormale de ce genre d’évènements», déclare Georges Lozouet, chargé de communication de la police neuchâteloise.

Les participants à ces tripots recevront au minimum une amende de 100 francs pour s’être réunis à plus de cinq personnes. Les organisateurs s’exposent à d’autres sanctions, car ces réunions clandestines s’accompagnent souvent d’autres délits comme les jeux d’argent illégaux, la vente d’alcool sans patente ainsi que la consommation de stupéfiants. Ils ont été dénoncés au ministère public.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Covid-19Réouverture des restaurants neuchâtelois: les professionnels de la branche entre soulagement et crainteRéouverture des restaurants neuchâtelois: les professionnels de la branche entre soulagement et crainte

Mesures sanitairesLes restaurants neuchâtelois rouvriront le 10 décembreLes restaurants neuchâtelois rouvriront le 10 décembre

établissements publicsCovid-19: avec la fermeture des restaurants, les tenanciers neuchâtelois ont la gueule de boisCovid-19: avec la fermeture des restaurants, les tenanciers neuchâtelois ont la gueule de bois

Top