09.01.2019, 16:55

TransN «oublie» les billets nationaux sur ses distributeurs

chargement
Les automates à billet de TransN, ici celui de la gare de Buttes, ne proposent momentanément plus de billets nationaux.

Transport Depuis le 9 décembre, les automates à billet des Transports publics neuchâtelois ne proposent plus les billets nationaux. L’entreprise parle d’un «gros couac».

Vous êtes à Fleurier et voulez prendre le train pour Berne ou Lausanne? Ne comptez pas sur l’automate à billet! Depuis l’introduction du nouvel horaire le 9 décembre dernier, les machines TransN ne proposent plus de titre de transport hors de la zone Onde verte. L’entreprise parle ce mercredi d’un «gros couac» et présente ses excuses à ses clients.

C’est un lecteur vallonnier d’«ArcInfo» qui a relevé la disparition des billets nationaux. Dans un courrier adressé à notre rédaction, il remarquait qu’à défaut de réserver sa place par internet, il fallait soit aller au guichet de Fleurier, soit descendre du train à Neuchâtel pour acheter son billet suivant. Bref, pas pratique.

Sur tous les automates du canton

Chez TransN, on est d’abord tombé des nues. Depuis 2013, l’entreprise propose sur tous ses automates, y compris sur ceux des arrêts de bus, des billets pour une série de destinations nationales. «Mais depuis le 9 décembre, nos distributeurs ne proposent momentanément plus les relations extérieures», confirme ce mercredi Aline Odot, porte-parole de Transports publics neuchâtelois. 

En cause, «un gros couac de communication et de coordination entre TransN et nos prestataires. Nous ne sommes malheureusement pas très autonomes par rapport aux distributeurs.» 

Changement de prestataire

Pour proposer jusqu’ici quelque 250 destinations nationales sur ses automates, TransN avait un contrat avec la plateforme DAX. Or, le transporteur neuchâtelois a décidé l’an dernier de rejoindre son concurrent, Nova, «qui est beaucoup plus souple et ouvert», explique Aline Odot. 

Si le contrat avec DAX a bien été résilié, le transfert à Nova a pris du retard. Qui plus est, TransN doit également se coordonner avec l’entreprise Scheidt-Bachmann, fabricant des distributeurs, pour modifier ses automates.

«Cela nous a complètement échappé. Il n’y a pas eu de communication à l’interne. Seuls quelques employés savaient qu’il y avait ce problème. C’est très dommageable pour nos clients», poursuit Aline Odot.

Des mesures dès ce mercredi

«Depuis ce mercredi matin, on brusque nos partenaires pour activer le plus vite possible la plateforme Nova. Le problème, c’est qu’il faut programmer le logiciel machine par machine.» Ces travaux sont prévus dès le 15 janvier et devraient durer un mois. «Nous avons aussi demandé à nos techniciens de remplacer les écrans de veille par une info sur l’absence momentanée des billets nationaux.»

«Nous sommes vraiment désolés de ce couac. C’est intéressant pour nos clients d’avoir accès à ces billets aux automates, même si en parallèle nous avons développé l’application Fairtiq.»

Dans les prochains temps, TransN invite ses clients à utiliser ses guichets situés à Neuchâtel, La Chaux-de-Fonds, Le Locle, Fleurier, Les Ponts-de-Martel et Cernier ou à télécharger Fairtiq, qui fonctionne sur toute la Suisse.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top