Toussaint: peut-on enterrer un proche dans son jardin?

chargement

Toussaint Veillée funèbre, dispersion des cendres, transport du corps, comment s’y prendre lorsque la mort frappe? Nos réponses à l'occasion de la Toussaint.

 31.10.2019, 19:27
Lecture: 7min
Premium
En Suisse, environ huit personnes sur dix préfèrent l’incinération à l’inhumation.

Chaque année dans le canton de Neuchâtel, la mort rappelle à elle 1% de la population. L’année dernière, 1601 personnes s’en sont allées. Si on ose rarement évoquer la Faucheuse, de nombreuses questions bassement matérielles se murmurent au moment du départ d’un proche.

«Le fait de les poser résout énormément de confits, intellectuels, psychologiques, pratiques. D’une certaine manière,...

À lire aussi...

ChantierDébut des travaux pour le cimetière de Beauregard à NeuchâtelDébut des travaux pour le cimetière de Beauregard à Neuchâtel

Le Grand portraitLa Chaux-de-Fonds: Laura Proietti prend soin des morts avec humanitéLa Chaux-de-Fonds: Laura Proietti prend soin des morts avec humanité

Toussaint"Durant les soins, je parle avec les défunts": une croque-mort neuchâteloise nous parle de sa vocation"Durant les soins, je parle avec les défunts": une croque-mort neuchâteloise nous parle de sa vocation

mémoireQuand nos cendres deviennent un diamantQuand nos cendres deviennent un diamant

Top