27.04.2019, 05:30

"Stop aux harceleurs de rue", l’Air du temps d'Antonella Fracasso

chargement
"Stop aux harceleurs de rue", l’Air du temps d'Antonella Fracasso

Chronique Découvrez la chronique «air du temps» d'Antonella Fracasso.

Ras-le-bol des mains aux fesses, des regards lubriques ou des remarques déplacées du genre «t’es bonne». Depuis des lustres, les femmes utilisent des stratégies pour ne pas se retrouver dans ces situations gênantes alors qu’elles marchent tranquillement dans la rue.

Elles ne portent pas de jupes trop courtes, elles tracent leur route quand elles entendent une réflexion sexiste et elles évitent les quartiers sombres à partir d’une certaine heure...

Et quand elles osent répondre à ces harceleurs de rue, les insultes pleuvent: allumeuse et salope, des mots incontournables dans le «Grand Larousse des hommes frustrés» (en édition illimitée).

Pourquoi les femmes devraient modifier leur comportement?  Stop!!! Si la bêtise humaine n'a pas de limite, le temps des humiliations est quant à lui révolu. Depuis quelques années, qu’elles soient épouses, mères, filles ou sœurs, de nombreuses femmes ont décidé de s’affirmer.

C’est le cas d’une Suissesse qui ne s’est pas laissé marcher sur les pieds, lors de ses vacances en Autriche. Alors qu’un homme lui avait mis la main aux fesses, la jeune femme lui a mis un coup de poing dans la figure, lui brisant le nez.

Jugée à Vienne pour coups et blessures volontaires, elle a bénéficié, le 9 avril dernier, d’un non-lieu. Le tribunal a estimé qu’elle avait agi de façon appropriée. A priori, je ne suis pas favorable à la violence… Mais trop, c’est trop.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top