13.08.2020, 16:28
Lecture: 7min

Stocks de matériel, gestes barrières et périodes de soutien: une rentrée scolaire neuchâteloise sous le signe du Covid-19

Premium
chargement
Jean-Claude Marguet, chef du Service de l'enseignement obligatoire, et Monika Maire-Hefti, conseillère d'Etat, ce jeudi lors de la conférence de presse qui s'est tenue à Saint-Blaise.

Ecole Lundi, près de 20 000 petits Neuchâtelois reprendront le chemin de l’école obligatoire. Crise du Covid-19 oblige, des mesures particulières ont été prises tant du point de vue sanitaire qu’en termes de soutien pédagogique.

Une rentrée scolaire aussi normale que possible, mais aussi adaptée que nécessaire aux circonstances. On peut résumer ainsi l’objectif du Département cantonal neuchâtelois de l’éducation et de la famille (DEF), qui a présenté ce jeudi matin les nouveautés qui marqueront la reprise des leçons (la conférence de presse s’est déroulée dans les locaux flambant neufs du collège les 4 Fantastiques, à Saint-Blaise). Une reprise qui se fera en classe, faut-il le préciser, alors que l’année scolaire 2019-2020 avait...

À lire aussi...

FormationLes syndicats neuchâtelois d’enseignants demandent plus de soutien pour les élèvesLes syndicats neuchâtelois d’enseignants demandent plus de soutien pour les élèves

FormationLes enseignants neuchâtelois sont prêts pour cette rentrée scolaire particulièreLes enseignants neuchâtelois sont prêts pour cette rentrée scolaire particulière

Rentrée scolaire: les profs sont prêts

Les enseignants neuchâtelois se préparent à accueillir leurs élèves pour la rentrée du 17 août. Deux d’entre elles,...

  13.08.2020 19:04
Premium

InterdictionRentrée: certaines écoles interdisent aux parents d’accompagner les élèvesRentrée: certaines écoles interdisent aux parents d’accompagner les élèves

ProtectionPostobligatoire: les élèves neuchâtelois devront payer leurs masques dès le 7 septembrePostobligatoire: les élèves neuchâtelois devront payer leurs masques dès le 7 septembre

FormationMonika Maire-Hefti aux étudiants: «votre diplôme n’est pas Covidé de sa substance»Monika Maire-Hefti aux étudiants: «votre diplôme n’est pas Covidé de sa substance»

Top