24.07.2019, 13:31

Sécheresse: bol d’air pour les agriculteurs neuchâtelois

chargement
Les agriculteurs sont particulièrement touchés par les épisodes de sécheresse.

Climat La sécheresse touche de plein fouet l’Arc jurassien. Comme d’autres cantons romands, Neuchâtel prend des mesures de soutien à l’agriculture.

Fortes chaleurs, manque de pluie. L’histoire semble se répéter de plus en plus dans l’Arc jurassien et ailleurs en Suisse. Parmi ceux qui souffrent, les agriculteurs tirent particulièrement la langue.

Dans ce contexte et comme d’autres cantons romands, les autorités neuchâteloises ont décidé d’apporter leur appui, en appliquant diverses mesures et en permettant des dérogations légales. Ceci afin que les agriculteurs doivent prélever un minimum de fourrage dans les réserves prévues pour l’hiver prochain

Mesures appliquées

Prairies avoisinantes

Pour éviter l’achat de fourrage aux agriculteurs, l’Etat autorise dès à présent la pâture des prairies extensives des bordures attenantes aux haies. Les prairies riveraines sont également utilisables, sauf s’il s’agit de surfaces protégées par Loi fédérale sur la protection de la nature et du paysage.

Pour ce faire, l’exploitant doit d’abord informer le Service cantonal de l’agriculture (Sagr).

Pas comptabilisé

Pour les exploitations à l’année, l’achat exceptionnel de fourrages grossiers ne sera pas comptabilisé dans le Suisse-Bilanz de l’année PER 2019 (Prestations écologiques requises).

Ici encore, le Sagr doit être mis au courant au préalable.

Eviter une désalpe prématurée

Pour éviter la désalpe anticipée du bétail des exploitations d’estivage, il est autorisé de les approvisionner en fourrages grossiers comme le foin.

Si la désalpe devait se faire plus rapidement que prévu, aucune pénalité financière ne sera appliquée sur la charge usuelle en bétail.

Retarder les remboursements

Les agriculteurs peuvent également différer le remboursement des annuités 2019 de leurs crédits d’investissement. Ils peuvent ainsi utiliser leurs liquidités pour acheter fourrage et transport d’eau. Une mesure qui ne touche pas les finances cantonales, puisque le fonds des crédits est approvisionné par la Confédération.

Le Jura fait de même

Le canton du Jura prend également une série de mesures d’aide aux entreprises agricoles:

Compensations écologiques

La fauche ou la pâture est désormais autorisée sur les prairies extensives et peu intensives avec la qualité I ou II, ainsi que les jachères tournantes. L’exploitant doit cependant s’annoncer au préposé à l’agriculture.

Bilan de fumure

Les bilans fourragers pour 2019 seront établis à la fin de l’année. En fonction des conditions météo et des spécificités de chaque exploitant, les achats de fourrages faits en raison à la sécheresse pourront être compensés. L’exploitant doit également s’annoncer au préposé à l’agriculture.

Contributions d’estivage

Les apports de fourrage complémentaire sur le pâturage doivent être inscrits. Le montant des contributions d’estivage est versé selon la charge usuelle pour autant que la charge effective soit comprise entre 75% et 110% de la charge usuelle.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

CLIMATDes réserves d’eau pour les Montagnes neuchâteloisesDes réserves d’eau pour les Montagnes neuchâteloises

MétéoDes paysans neuchâtelois inquiets face à la prochaine vague de chaleurDes paysans neuchâtelois inquiets face à la prochaine vague de chaleur

BilanAgriculture: une météo extrême avec sécheresse et grande chaleur a pesé sur les récoltesAgriculture: une météo extrême avec sécheresse et grande chaleur a pesé sur les récoltes

CaniculeLe Jura va aider les agriculteurs touchés par la sécheresseLe Jura va aider les agriculteurs touchés par la sécheresse

Top