05.11.2019, 12:04

Salaire minimum neuchâtelois, tout bénef?

chargement
En 2019, le salaire minimum a été fixé à 20,02 francs de l'heure.

Emploi La Commission d’observation du marché du travail a rendu un premier bilan positif de l’application du salaire minimum neuchâtelois. Pour sa part, le Conseil d’Etat relève que cette introduction n’a pas «freiné la dynamique de création d’emplois».

Un peu plus d’une année après l’introduction du salaire minimum en terre neuchâteloise, l’heure est au premier bilan. Dans les conclusions de son rapport, la Commission tripartite de l’observation du marché du travail écrit qu’«il n’apparaît pas que celui-ci a engendré des problèmes importants ou nombreux. […] À notre connaissance, il est généralement respecté, à l’exception des situations de ‘faux stage’».

Ainsi, sur les trente dossiers qui lui ont été soumis durant la période 2017-2018, touchant au total 233 travailleurs, la commission a identifié neuf cas ne respectant pas le salaire minimum. A chaque fois, les employeurs concernés ont fait le nécessaire pour se mettre en règle, précise un communiqué de la Chancellerie d’Etat ce mardi.

Pas d’effet négatif

Les autorités neuchâteloises relèvent que l’introduction du salaire minimum «n’a pas entraîné d’effet négatif, ni n’a freiné la dynamique de création d’emplois».

«Porté par une conjoncture favorable, l’indice de l’emploi a continué de progresser favorablement pendant les années 2017 et 2018. Parallèlement, bien qu’il soit difficile de déterminer précisément dans quelle mesure l’introduction du salaire minimum y a contribué, le Conseil d’Etat constate que le taux d’aide sociale a diminué».

Le statut du stagiaire précisé

Après avoir pris connaissance du rapport, le Conseil d’Etat a procédé à quelques ajustements. Sur recommandation de la commission, il a pris la décision d’intégrer la notion de stage dans le règlement portant sur le salaire minimum et d’y annexer la liste des critères permettant de qualifier un statut de stagiaire, est-il encore expliqué.

La commission a également demandé au Conseil d’Etat de vérifier la conformité des contrats types de travail édictés au niveau cantonal. Le gouvernement a déjà identifié les modifications à apporter au contrat type de l’agriculture et devrait se pencher sur ceux d’autres branches.

1700 postes potentiels

Pour rappel, le Conseil d’Etat estimait au moment de l’entrée en vigueur du salaire minimum que 1700 postes de travail en équivalents plein temps pouvaient être concernés par des ajustements de revenus. Cela représente 3% de la totalité des emplois dans le canton.

Il y a près de huit ans, les Neuchâtelois ont accepté l’introduction d’un salaire minimum. Six ans plus tard, après plusieurs recours, le Tribunal fédéral a confirmé son entrée en vigueur. Puis, le 25 octobre 2017, le Conseil d’Etat a adopté le règlement d’application.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

EmploiNeuchâtel: payé 15 francs de l'heure, un vendangeur dénonce un salaire «d’esclave»Neuchâtel: payé 15 francs de l'heure, un vendangeur dénonce un salaire «d’esclave»

RémunérationsSalaire minimum neuchâtelois: ces patrons qui n’appliquent toujours pas la loiSalaire minimum neuchâtelois: ces patrons qui n’appliquent toujours pas la loi

EmploiUn salaire minimum neuchâtelois à 20,02 francs pour 2019Un salaire minimum neuchâtelois à 20,02 francs pour 2019

EmploiLe règlement d'application sur le salaire minimum neuchâtelois adoptéLe règlement d'application sur le salaire minimum neuchâtelois adopté

Top