30.07.2016, 00:35
Lecture: 5min

Retour au Congo, sans ses enfants

Premium
chargement
Lola pose ici devant le lac de Neuchâtel. Il doit se faire à l’idée de quitter ses trois enfants, dont une fille née dimanche dernier.

MENACÉ D’EXPULSION Il vit et travaille à Neuchâtel depuis 14 ans. Le canton avait accepté de prolonger son permis B après le divorce. Mais Berne a dit non.

«Appelez-moi ‘Lola’. C’est le surnom qu’on m’avait donné au pays. ça veut dire ‘les cieux, la tête dans les nuages’. Mais pour moi, on dirait qu’il n’y a personne là-haut. Je suis fatigué de me battre. Aujourd’hui, je n’ai plus vraiment d’espoir de pouvoir rester en Suisse», dit-il la tête dans les mains, sur le canapé d’un...

À lire aussi...

Beaux-artsLes arts parallèles de Dominique Lévy et André Siron s’exposent au Grand-Cachot-de-VentLes arts parallèles de Dominique Lévy et André Siron s’exposent au Grand-Cachot-de-Vent

SantéAppel aux donneurs de cellules souches du sang ce samediAppel aux donneurs de cellules souches du sang ce samedi

économieLes exportations horlogères sont toujours en reculLes exportations horlogères sont toujours en recul

Chronique«Transgression», l’air du temps de Luc-Olivier Erard«Transgression», l’air du temps de Luc-Olivier Erard

PolitiqueCovid, écologie, force des partis: les principaux enjeux des élections communales neuchâteloisesCovid, écologie, force des partis: les principaux enjeux des élections communales neuchâteloises

Top