18.05.2018, 17:27

Trouver 55 familles d'accueil: des professionnels de l’enfance dénoncent une réforme "irréaliste"

chargement
Le foyer La Coccinelle, qui accueille 14 enfants de 0 à 6 ans à Neuchâtel, pourrait fermer ses portes.

Canton de Neuchâtel Le Conseil d’Etat veut fermer 50 places dans les foyers pour enfants et élargir le réseau de familles d’accueil. Cette réforme soulève l’inquiétude des éducateurs.

L’annonce du Conseil d’Etat neuchâtelois de fermer une cinquantaine de places dans les foyers pour enfants et adolescents du canton, de rechercher 55 familles d’accueil et de développer le suivi en ambulatoire soulève de vives inquiétudes chez les professionnels du terrain.

Réunis mercredi lors d’une assemblée extraordinaire du secteur social, une cinquantaine d’éducateurs, d’assistants sociaux, de psychologues ou d’assistants socio-éducatifs ont fait part de leurs craintes face à une réforme jugée «irréaliste». 

«Absence de consultation»

Ces professionnels de l’enfance craignent une péjoration de la prise en charge des jeunes les plus fragilisés du canton. Ils déplorent «la communication opaque du Conseil d’Etat et de certains conseils de fondation, l’absence de consultation du personnel, un calendrier illusoire et surtout une volonté affichée d’économiser trois millions de francs», souligne Yasmina Produit, au nom du Syndicat des services publics (SSP).

Le personnel touché par cette réforme se dit plutôt ouvert à l’instauration d’un système de familles d’accueil, à condition qu’un encadrement professionnel soit maintenu: «Mais trouver 55 familles d’ici 2022 semble utopique. A ce jour, seules 10 familles d’accueil existent dans le canton et plusieurs renoncements ont eu lieu», rappelle la secrétaire syndicale. 

Résolution votée à l'unanimité

Pour les travailleurs sociaux, le placement en foyer «doit rester majoritaire pour répondre aux besoins de ces mineurs: d’autant que le nombre de lits en institutions ne répond pas aux besoins actuels.»

A l’unanimité, ils ont voté une résolution demandant au Conseil d’Etat que les professionnels du terrain soient intégrés aux discussions, que la qualité de la prise en charge des enfants soit maintenue et que le calendrier des réformes reste «raisonnable».

De plus, ils demandent que le projet de fermeture de La Coccinelle, foyer qui accueille 14 enfants de 0 à 6 ans à Neuchâtel, soit abandonné. Le Conseil d’Etat envisage en effet d’intégrer les bambins de ce foyer dans les crèches et structures parascolaires existantes. Un non-sens, selon des travailleurs sociaux. 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

FamilleLe canton de Neuchâtel cherche des familles d'accueilLe canton de Neuchâtel cherche des familles d'accueil

ImmigrationNeuchâtel recherche 20 familles d'accueil pour réfugiés mineurs non accompagnésNeuchâtel recherche 20 familles d'accueil pour réfugiés mineurs non accompagnés

Top