04.02.2020, 10:07

Projet pour générer un tissu de foie coordonné par le CSEM

chargement
Les organoïdes sont en train de bouleverser la médecine personnalisée.

MÉDECINE Une plate-forme d'ingénierie tissulaire automatisée et standardisée capable de générer un tissu de foie va être développée par un consortium européen. Les travaux sont coordonnés par le Centre suisse d’électronique et de microtechnique (CSEM) à Neuchâtel.

Un consortium européen va développer une plate-forme d’ingénierie tissulaire automatisée et standardisée capable de générer un tissu de foie. Les travaux sont coordonnés par le Centre suisse d’électronique et de microtechnique (CSEM) à Neuchâtel.

Le projet européen Organtrans, financé dans le cadre du programme H2020, concerne une solution «disruptive» capable de réaliser des structures d’organes à base de tissus élaborés par impression 3D, a indiqué mardi le CSEM. Les huit membres du consortium développeront ensemble une plate-forme automatisée et standardisée.

Celle-ci est destinée à l’élaboration et à la maturation de tissus qui fourniront aux patients atteints d’insuffisance hépatique terminale (IHT) une alternative aux transplantations d’organes en provenance de donneurs.

A lire aussi : Le CSEM remet un prix à une entreprise zurichoise

Les organoïdes, ou microtissus, sont en train de bouleverser la médecine personnalisée, grâce à leur potentiel thérapeutique hors du commun en matière de modélisation des maladies, d’essais de médicaments ou de remplacement d’organes, précise un communiqué.

Médecine régénérative

Le projet capitalisera sur les avancées en médecine régénérative. Il s’agira de développer une chaîne de valeur complète qui fournira les outils réglementés nécessaires à l’élaboration d’une structure hépatique complexe sûre et ainsi passer à l’étape de l’application clinique.

Il existe un besoin manifeste d’alternatives innovantes aux dons d’organes, et les organoïdes font partie de la solution, relève le CSEM. Dans le cadre des objectifs du projet, les patients souffrant d’IHT, qui ont encore du tissu hépatique résiduel sain, seront éligibles.

Ils subiront un prélèvement de cellules souches adultes. Celles-ci seront isolées, puis auto-organisées en organoïdes, assemblées par impression, et maturées dans un bioréacteur combiné, le premier du genre au monde.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

TechnologiesLe CSEM en quête d’une nouvelle génération de capteurs grâce aux technologies quantiquesLe CSEM en quête d’une nouvelle génération de capteurs grâce aux technologies quantiques

InnovationBébé suisse conçu avec l'aide d'Ava et sa technologie développée au CSEMBébé suisse conçu avec l'aide d'Ava et sa technologie développée au CSEM

RechercheSanté: un foie malade affecte le cerveau en deux semainesSanté: un foie malade affecte le cerveau en deux semaines

SucreSanté: boire une seule canette de soda par jour est déjà mauvais pour le foieSanté: boire une seule canette de soda par jour est déjà mauvais pour le foie

Top