07.08.2015, 15:26
Lecture: 7min

Privé d'un dernier adieu à sa mère, un prisonnier confie sa douleur

Premium
chargement
Le détenu hollandais, actuellement incarcéré à la prison de Crêtelongue, en Valais, avait adressé une demande de grâce aux autorités neuchâteloises pour pouvoir se rendre au chevet de sa mère malade. 

   KEYSTONE
Par VIRGINIE GIROUD

DETENTION En mars, le Grand Conseil neuchâtelois refusait d'accorder la grâce à un dealer, avançant que l'état de santé de sa maman n'était pas si critique.

"Je souhaitais revoir ma mère avant qu'elle ne meure. Maintenant, c'est trop tard. Elle est partie et je ne la reverrai plus jamais." Le prisonnier hollandais condamné en 2014 par la justice neuchâteloise nous appelle depuis la cabine téléphonique de la prison de Crêtelongue, en Valais, où il purge sa peine. Sa douleur est palpable.

"J'ai déjà purgé...

À lire aussi...

ArgentNeuchâtel: des solutions moins chères pour virer de l’argent en FranceNeuchâtel: des solutions moins chères pour virer de l’argent en France

PolitiqueQuels sont les combats des parlementaires neuchâtelois à Berne?Quels sont les combats des parlementaires neuchâtelois à Berne?

Troisième âgeDes solutions pour prévenir l’isolement des personnes âgéesDes solutions pour prévenir l’isolement des personnes âgées

FormationDes jeunes Neuchâtelois à l’étranger malgré le Covid-19Des jeunes Neuchâtelois à l’étranger malgré le Covid-19

Elections communalesA Milvignes, trois partis veulent renverser le PLRA Milvignes, trois partis veulent renverser le PLR

Top