13.09.2019, 18:08

Pourquoi la «grosse Bertha» ne flashe jamais dans les Montagnes neuchâteloises

Premium
chargement
La "grosse Bertha" joue d'abord un rôle préventif.

Prévention Le radar semi-mobile de la police neuchâteloise, affectueusement surnommé «La grosse Bertha», ne flashe pas au-delà de l’entrée du tunnel sous La Vue-des-Alpes, aux Hauts-Geneveys. Il est également rare de le voir sur le Littoral est. Explications.

Son nom rappelle la célèbre pièce d’artillerie utilisée par l’armée allemande qui bombardait Paris durant la Première Guerre mondiale. La «grosse Bertha», qui tire son nom de ce tragique épisode de l’Histoire, s’appelle en réalité Frank. Nettement moins cynique.

Le radar semi-mobile de la Police neuchâteloise est bien connu des automobilistes qui sillonnent régulièrement les routes de la...

À lire aussi...

VandalismeLe radar-remorque de la Police neuchâteloise a été fracassé à coups de hacheLe radar-remorque de la Police neuchâteloise a été fracassé à coups de hache

Top