16.12.2018, 10:01

Chercheur de l’Université de Neuchâtel primé: "Recycler ne suffit pas, il faut produire et consommer autrement"

Premium
chargement
Chercheur de l’Université de Neuchâtel primé: "Recycler ne suffit pas, il faut produire et consommer autrement"

Électronique Yvan Schulz est allé jusqu’en Chine pour étudier le devenir des appareils électroniques usagés. Sa conviction: il faut réglementer la production pour pouvoir recycler correctement. Le prix Nexans récompense la qualité de ses recherches.

En 2017, les Suisses se sont débarrassés d’un peu plus de 129’000 tonnes d’équipements électriques et électroniques (D3E), selon Swico, l’organisme national chargé d’organiser leur collecte. Ecrans, consoles, téléphones, cette montagne de D3E représente 15 kg par habitant et par an.

Le devenir des D3E, c’est l’objet des recherches de l’ethnologue Yvan Schulz. Elles l’ont mené tout droit en Chine, pays qui génère le plus de D3E au monde. Son travail vient d’être salué par l’attribution du prix Nexans 2018 (lire l’encadré).

Entre 2014 et 2016, le chercheur s’est rendu à Shenzhen, ville qui borde...

À lire aussi...

LA CHAUX-DE-FONDSObjets ressuscités au Repair CaféObjets ressuscités au Repair Café

SolidaritéBelle récolte d’objets utilisables par Emmaüs à la déchetterie du Crêt-du-LocleBelle récolte d’objets utilisables par Emmaüs à la déchetterie du Crêt-du-Locle

Top