19.05.2019, 20:15

Plus de 13’000 visiteurs à la Nuit et Journée des musées

chargement
La Nuit des musées au Laténium. Photo: Lucas Vuitel.

Nuit des musées Plus de 13’000 personnes ont participé à la Nuit et la Journée des musées, ce week-end dans le canton de Neuchâtel. Une fréquentation en hausse.

Le bilan de la Nuit et de la Journée des musées, dans le canton de Neuchâtel? «C’est le contraire de la météo», sourit Régis Huguenin-Dumittan, le président du Groupement des musées neuchâtelois. 

Cette année, pendant qu’il flottait dehors, il a «plu» 13’000 personnes environ dans les musées participants à la manifestation. C’est au moins 3000 visiteurs de plus qu’en 2018. Pour être précis, les organisateurs ont comptabilisé une moyenne de 67 entrées dans les 19 institutions muséales prenant part à la Nuit, et 690 entrées dans les 17 musées qui ouvraient pour la Journée. 

«C’est une très bonne année», renchérit le conservateur du Musée international d’horlogerie, qui a accueilli 800 personnes. «Beaucoup d’enfants et de famille ont participé aux nombreux ateliers et animations au programme. Nous avons fait beaucoup de publicité dans les écoles.»

A propos, l’année prochaine, les organisateurs de l’événement devront se plier aux directives scolaires et abandonner la distribution de flyers pour passer par le numérique. 

«Nous pouvons compter sur un public fidèle. Notre offre était aussi très importante, cette année. Et le retour du Musée d’ethnographie de Neuchâtel, très apprécié, explique aussi notre succès», déclare Sara Terrier, membre du comité d’organisation. 

Emailleurs en herbe au MIH

Il paraît que les enfants ne voulaient plus partir! Ils étaient une quinzaine à suivre les conseils d’Anita Porchet, l’une des rares émailleuses encore en activité, pour confectionner leurs cadrans de montre, au Musée international d’horlogerie, à La Chaux-de-Fonds. Précision utile: les gamins n’ont pas manié du verre à 800 degrés. C’était du plastique qu’ils mettaient au four. L’exposé de la spécialiste a captivé les parents. Le plus fou, c’est que malgré nos binoculaires et notre maîtrise des températures, on ne fait pas aussi bien qu’au 19e siècle, car le savoir-faire se perd... 

Les fantômes du Musée paysan

C’était en tout cas aussi «tripant» à suivre que le film «La nuit au musée». Car ce week-end, au Musée paysan et artisanal de La Chaux-de-Fonds, on a aperçu des fantômes! Il paraît qu’ils ont hanté le lieu jusqu’à minuit. Bon, ils n’étaient pas bien méchants. Plutôt taquins! Mais parmi les visiteurs, certains ont dû mal dormir... Et pas seulement les enfants, puisqu’il y avait aussi des contes, pour petits et grands. Forcément, les plus de 6 ans étaient suspendus aux lèvres des conteurs «à chocotte». Ils vont devoir s’aligner, les parents, au moment de raconter l’histoire pour le coucher. 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

CultureLe Musée d’ethnographie de Neuchâtel met Jean Gabus à l’honneurLe Musée d’ethnographie de Neuchâtel met Jean Gabus à l’honneur

ExpositionAu Laténium, découvrir le patrimoine à travers nos photosAu Laténium, découvrir le patrimoine à travers nos photos

Top