27.02.2019, 11:08

Aménagement du territoire: plan directeur du canton approuvé par Berne

chargement
Le Conseil fédéral a approuvé le plan directeur neuchâtelois.

Politique Le plan directeur du canton de Neuchâtel a été approuvé, ce mercredi, par le Conseil fédéral. Ce dernier répond aux exigences de la nouvelle loi sur l’aménagement du territoire.

Le plan directeur du canton de Neuchâtel répond aux exigences de la nouvelle loi sur l’aménagement du territoire. Le Conseil fédéral a approuvé, ce mercredi, le projet qui prévoit notamment une réduction des zones à bâtir de 60 hectares d’ici 2023.

Le projet neuchâtelois se base sur une population de 205’000 habitants à l’horizon 2040, un chiffre légèrement supérieur au scénario «moyen» de l’Office fédéral de la statistique. Au niveau des emplois, il fait l’hypothèse d’une croissance permettant de dépasser le ratio d’un emploi pour deux habitants, soit 100’000.

La répartition de cette croissance doit permettre à l’espace urbain et à certains centres hors de celui-ci, notamment au Val-de-Travers, de se renforcer. Ce dernier doit notamment envisager de reclasser en zones agricoles une quarantaine de zones à bâtir.

Dézonage en vue

Selon le plan directeur, l’urbanisation s’étendra en 2040 sur une surface totale de 5725 hectares, ce qui correspond à une légère croissance. Le canton devrait atteindre d’ici 15 ans un taux d’utilisation de ses zones à bâtir de 99,4%, soit un léger surdimensionnement.

Pour atteindre le taux d’utilisation de 100% prescrit par la loi, le canton prévoit une réduction de ses surfaces de zone à bâtir. Près de 60 hectares seront ainsi dézonés d’ici 2023.

Développement de pôles

Le plan directeur neuchâtelois permettra de développer des pôles bien desservis par les transports publics grâce au projet d’agglomération du Réseau urbain neuchâtelois (RUN). Le financement de cette liaison RER entre les principaux centres du canton doit toutefois encore obtenir l’aval des Chambres fédérales.

La loi sur l’aménagement du territoire (LAT), approuvée par le peuple en 2013, vise à préserver les terres agricoles et les espaces naturels. Elle exige des cantons que les zones à bâtir soient définies de manière à répondre aux besoins prévisibles pour les quinze années suivantes.

Seize cantons «conformes»

Les cantons ont jusqu’au printemps de cette année pour en appliquer les principes et éviter un gel complet de leurs zones à bâtir. Neuchâtel est désormais le seizième canton à s’y conformer après Genève, Bâle-Ville, Zurich, Berne, Lucerne, Schwyz, Uri, Argovie, Saint-Gall, Nidwald, Vaud, Appenzell Rhodes-Intérieures, Thurgovie, Appenzell Rhodes-Extérieures et Soleure.

ATS

Top