04.01.2018, 18:53

Pas de budget: des institutions neuchâteloises casquent déjà

Premium
chargement
L’absence de budget menace des activités de réinsertion. C’est le cas au Centre social protestant ou, comme ici, aux "Couturiers du temps".

Finances Juste avant les Fêtes, le Grand Conseil neuchâtelois échouait à boucler le budget. Les effets négatifs se font déjà sentir. Explications.

L’absence de budget cantonal a déjà des effets négatifs concrets dans les institutions neuchâteloises subventionnées. Par exemple, au Centre social protestant (CSP), une quinzaine de personnes en réinsertion ne devraient pas voir leur contrat reconduit ce mois.

«Nous n’osons plus renouveler les contrats d’insertion socioprofessionnelle (ISP) qui arrivent à échéance», explique Jean-François Moser, responsable du programme d’insertion à la Joliette, une institution gérée par le CSP au Val-de-Ruz. Cette consigne fait suite à un courrier du...

À lire aussi...

live
PolitiqueLes réactions après le refus du budget de l'Etat de NeuchâtelLes réactions après le refus du budget de l'Etat de Neuchâtel

FinancesRefus du budget: le canton de Neuchâtel doit réduire son train de vie, dit un expertRefus du budget: le canton de Neuchâtel doit réduire son train de vie, dit un expert

FinancesLe PS neuchâtelois veut changer la loi pour faire passer le budget en forceLe PS neuchâtelois veut changer la loi pour faire passer le budget en force

Top