08.10.2015, 09:34

Or d'origine douteuse: Metalor rejette fermement les soupçons formulés par la SPM

chargement
Metalor affirme que chaque envoi est vérifié par les services des douanes péruviennes à la frontière, afin d'assurer que cette matière est bien conforme à ce qui est autorisé par la législation locale.

Métaux précieux Le groupe neuchâtelois Metalor rejette les accusations de se fournir en or d'origine douteuse au Pérou. Il affirme que la matière reçue du pays sud-américain provient de sources autorisées et légales.

Metalor rejette "fermement" l'accusation formulée à son encontre par la Société suisse pour les peuples menacés (SPM) de se fournir en or d'origine douteuse au Pérou. Le groupe neuchâtelois de métaux précieux dit s'en tenir au processus de diligence en vigueur.

Ce processus de diligence a été audité et approuvé par plusieurs organisations internationales "de renom" telles que le LBMA (London Bullion Market) et le RJC (Responsible Jewellery Council), a indiqué jeudi Metalor dans un communiqué publié en réaction à une enquête de la SPM dévoilée la veille.

Metalor conscient du problème

Outre ce processus de diligence interne, la matière reçue du pays sud-américain provient de sources autorisées et légales, précise la société. Et chaque envoi est vérifié par les services des douanes péruviennes à la frontière, afin d'assurer que cette matière est bien conforme à ce qui est autorisé par la législation locale.

Au-delà, Metalor explique être tout à fait "conscient de la situation qui touche la région de Madre de Dios". C'est pourquoi le groupe spécialisé dans les métaux précieux a décidé il y a deux ans déjà de ne plus accepter de matière provenant de cette région.

Metalor maintient par ailleurs "son soutien aux autorités péruviennes dans la bataille menée contre l'extraction illégale d'or et ses conséquences désastreuses pour le Pérou".

Accusation de la SPM

Mercredi, la SPM a lancé une accusation à l'encontre de Metalor, selon laquelle l'entreprise neuchâteloise est soupçonnée de se fournir en or d'origine douteuse provenant du Pérou. L'organisation non gouvernementale (ONG) estime notamment que l'obligation de diligence touchant les achats d'or des raffineries est "totalement insuffisante".

La Suisse joue un rôle central dans le commerce et le traitement de l'or. Des ONG dénoncent régulièrement l'origine douteuse de l'or importé.

Selon les chiffres de l'Administration fédérale des douanes (AFD), la Suisse a importé l'an dernier 143 tonnes d'or en provenance du Pérou pour une valeur de 2,6 milliards de francs. Metalor est un des leaders mondiaux de la branche.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Métaux précieuxMetalor soupçonné de se fournir en or illégal au PérouMetalor soupçonné de se fournir en or illégal au Pérou

Top