«On ne peut pas faire des économies sur la sécurité du village de Cressier et de sa population»

chargement

Politique Après la catastrophe, tout doit être fait pour sécuriser le village de Cressier et ses environs. Le gouvernement neuchâtelois a rassuré mercredi 30 juin les députés.

 30.06.2021, 11:57
Premium
Il y a encore beaucoup à faire pour sécuriser le village de Cressier, selon Laurent Favre, président du gouvernement neuchâtelois.

Plus d’une semaine après les intempéries qui ont frappé le village de Cressier, le sujet ne pouvait pas être évité devant le Grand Conseil neuchâtelois. Laurent Favre, président du Conseil d’Etat, a fait le point ce mercredi 30 juin et donné des garanties en réponse à une recommandation libérale-radicale, adoptée tacitement par les députés.

«Cataclysme dans l’Entre-deux-Lacs: et demain?» Tel...

À lire aussi...

MobilisationL’armée à Cressier: pourquoi n’est-elle pas intervenue après les intempéries à Val-de-Ruz?L’armée à Cressier: pourquoi n’est-elle pas intervenue après les intempéries à Val-de-Ruz?

IntempériesCressier: l’armée restera jusqu’à jeudiCressier: l’armée restera jusqu’à jeudi

InondationsCressier: le Canton financera en partie les travaux de sécurisationCressier: le Canton financera en partie les travaux de sécurisation

Top