04.07.2016, 01:08
Lecture: 9min

«Nous ne pouvions pas avoir les cheveux longs à l’école»

Premium
chargement

SOCIÉTÉ 2/7 L’Anglais Mike Casson, établi en Suisse, était étudiant à Oxford.

L’année 1966 est marquante à plus d’un titre. Elle voit la Musique pop triompher, le mouvement hippie démarrer et les premières revendications pour libéraliser la société se font jour. Comme un avant-goût de 1968. Mike Casson, 68 ans, est Anglais. Installé à La Chaux-de-Fonds depuis 1989, il se souvient très bien de cette période à laquelle il vient de...

À lire aussi...

SantéAppel aux donneurs de cellules souches du sang ce samediAppel aux donneurs de cellules souches du sang ce samedi

économieLes exportations horlogères sont toujours en reculLes exportations horlogères sont toujours en recul

Chronique«Transgression», l’air du temps de Luc-Olivier Erard«Transgression», l’air du temps de Luc-Olivier Erard

PolitiqueCovid, écologie, force des partis: les principaux enjeux des élections communales neuchâteloisesCovid, écologie, force des partis: les principaux enjeux des élections communales neuchâteloises

BerneDes chercheurs de l’Université de Neuchâtel disent non au retour d’un insecticide toxiqueDes chercheurs de l’Université de Neuchâtel disent non au retour d’un insecticide toxique

Top