Neuchâtelois condamné pour un «câlin qui dérape» avec sa fille de 10 ans

chargement

Tribunal Un Neuchâtelois a été reconnu coupable d’actes d’ordre sexuel sur une enfant. Nu, il s’était glissé dans le lit de sa fille pour l’embrasser avec la langue. La jeune victime s’est tue pendant une année avant d’oser dénoncer son père.

 28.02.2021, 14:00
Premium
La fillette a été profondément choquée par les baisers imposés par son père. Ici une lithographie de Jean Cocteau photographiée lors d'une exposition.

Elle avait 10 ans lorsque les faits se sont produits. Durant l’été 2018, alors que Juliette (prénom d’emprunt) est au lit, son père se couche près d’elle pour l’habituel câlin du soir. Mais ce jour-là, le câlin dérape. Nu et alcoolisé, le Neuchâtelois embrasse sa fille durant plusieurs minutes, avec la langue. Juliette a beau essayer de fermer la...

À lire aussi...

JusticeUn Neuchâtelois accusé d’avoir «roulé des pelles» à sa fille de dix ansUn Neuchâtelois accusé d’avoir «roulé des pelles» à sa fille de dix ans

JusticeL’acteur Richard Berry accusé d’inceste par sa filleL’acteur Richard Berry accusé d’inceste par sa fille

AbusFrance: accusé d’inceste sur son beau-fils, le politologue Olivier Duhamel démissionneFrance: accusé d’inceste sur son beau-fils, le politologue Olivier Duhamel démissionne

Top