Neuchâtel: pianoter sur son smartphone en conduisant pourra entraîner une dénonciation au Ministère public

chargement

Justice Le procureur général neuchâtelois annonce que désormais, l’utilisation de téléphone mobile pour consulter sa messagerie ou les réseaux sociaux pourra entraîner une dénonciation au Ministère public. L’amende d’ordre de 100 francs sera réservée aux seuls appels vocaux.

 05.03.2021, 16:35
Premium
Consulter sa messagerie en conduisant pourra entraîner désormais une dénonciation au Ministère public.

Jusqu’à présent, l’utilisation d’un téléphone mobile en voiture sans dispositif main libre était réprimée par une amende d’ordre de 100 francs. Que l’on fasse un simple appel vocal ou que l’on consulte ses messageries écrites ou les réseaux sociaux.

Désormais, le fait de pianoter son téléphone en regardant l’écran pourra entraîner une dénonciation au Ministère public dans le...

À lire aussi...

TribunalMort d'un scootériste à La Chaux-de-Fonds: le conducteur condamné à 14 mois de prison avec sursisMort d'un scootériste à La Chaux-de-Fonds: le conducteur condamné à 14 mois de prison avec sursis

testsCrash test: téléphone au volant, accident au tournantCrash test: téléphone au volant, accident au tournant


Top