20.10.2020, 11:32

Neuchâtel: feu vert pour le projet immobilier de Monruz sud

chargement
Les bâtiments seront édifiés entre la route cantonale (au premier plan) et l'hôtel Palafitte.

LOGEMENTS Plus rien ne s’oppose à la construction de 160 logements à Monruz, au nord de l’hôtel Palafitte, à Neuchâtel. Premier coup de pioche prévu en 2023.

En cette année 2020, les projets de nouveaux quartiers en ville de Neuchâtel vont de l’avant. Après Tivoli sud, à Serrières, et après «Bella Vista», à La Coudre, c’est au tour du projet immobilier «Ensemble Gouttes d’or» de franchir un cap: le plan de quartier «Monruz sud» peut désormais entrer en vigueur, fait savoir la Ville de Neuchâtel ce mardi dans un communiqué.

Ce plan, qui définit les grandes règles d’urbanisme et de construction, avait suscité des oppositions lors de la mise à l’enquête publique. Celles-ci ont été rejetées par les autorités compétentes, rejets qui n’ont pas suscité de recours. Après plusieurs années de sur-place (le projet a été lancé en 2014), la Ville de Neuchâtel et les promoteurs peuvent donc aller de l’avant.

Au bout de l’index, l’un des six bâtiments prévus. Photo: SP

Ce projet prévoit la construction de six bâtiments, qui accueilleront environ 160 logements. Construits selon les principes du développement durable (aspects environnementaux, sociaux et économiques), ils prendront place entre l’hôtel Palafitte, au sud, et la route cantonale. Les porteurs du projet ont pour noms Alfen (une société anonyme fondée par la Fédération des étudiants neuchâtelois), la coopérative Arc-en-Ciel, la coopérative Les Rocailles et la Ville de Neuchâtel. Tous ont signé une charte qui fixe les lignes directrices du projet.

Objectif premier de l’«Ensemble Gouttes d’or»: favoriser la cohésion sociale. Ainsi, des personnes âgées, des étudiantes et des étudiants, des familles et des propriétaires de PPE (propriétés par étage) se côtoieront dans un quartier qui comprendra divers espaces communs, des zones potagères et, peut-être, des commerces.

Nouvelle plage

Prochaine étape: l’élaboration d’un avant-projet basé sur les principes de la charte d’aménagement. Puis viendra la phase de réalisation. Si tout se déroule comme prévu, le premier coup de pioche sera donné en 2023.

L’endroit fera partie du parc «Nature en ville», pour lequel les autorités ont déjà adopté un crédit d’aménagement. Le public pourra d’ailleurs bénéficier dès l’année prochaine des premières réalisations avec un parc public au sud de la villa Perret (dont on rappelle qu’elle a trouvé preneur), une nouvelle plage et un nouvel itinéraire de mobilité douce qui reliera l’actuelle plage de Monruz au Laténium (sans devoir repasser par le grand carrefour de Monruz).


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

UrbanismeUn grand parc public à Monruz autour de l’hôtel PalafitteUn grand parc public à Monruz autour de l’hôtel Palafitte

NEUCHATELVivifiantes Gouttes-d'Or à MonruzVivifiantes Gouttes-d'Or à Monruz

Neucâtel"Bella Vista": un projet d'écoquartier et de mixité sociale sur les ruines de Metalor"Bella Vista": un projet d'écoquartier et de mixité sociale sur les ruines de Metalor

ImmobilierSerrières: le projet Tivoli Sud peut avancerSerrières: le projet Tivoli Sud peut avancer

Top