03.12.2019, 16:06

Neuchâtel exigera désormais un permis de construire pour toutes les antennes 5G

chargement
Laurent Favre indique qu'une trentaine d'antennes ont déjà été autorisées et une trentaine d'autres le seront bientôt.

Téléphonie Suite l’avis du Grand Conseil, le Conseil d’Etat neuchâtelois décide que toutes les demandes d’autorisation 5G devront désormais passer par la procédure classique du permis de construire. La procédure allégée pour les «cas bagatelles» est abandonnée. Mais une trentaine d'antennes ont déjà été autorisées et une trentaine d'autres le seront bientôt.

Suivant une recommandation votée au début du mois de novembre par le Grand Conseil, le Conseil d’État neuchâtelois a décidé de renforcer immédiatement les procédures d’autorisation appliquées aux nouveaux projets d’installation de téléphonie mobile 5G. 

Dès ce jour, non seulement la construction de nouvelles antennes de téléphonie mobile sera soumise à une procédure de permis de construire mais également les nouveaux projets d’adaptations mineures, qualifiées de «cas bagatelles».  

«Le Grand Conseil a vivement demandé que les communes obtiennent plus de compétences en matière d’antennes 5G», explique le conseiller d’Etat Laurent Favre. «Pour répondre aux inquiétudes, nous accédons à la demande de notre parlement en étendant la procédure de permis de construire aux ‘cas bagatelles’. Il n’est toutefois pas exclu que l’équipement du canton en matière de 5G soit ralenti par le biais d’oppositions complémentaires .»

30 antennes déjà autorisées

Selon les recommandations intercantonales de 2013, les adaptations mineures n’étaient jusqu’à présent pas soumises à cette procédure. Et ce tant que le projet continuait de respecter les normes concernant le rayonnement non ionisant sur la base de la précédente autorisation.

Dans le canton de Neuchâtel, une trentaine d’antennes 5G ont déjà été autorisées depuis le début de l’année en tant que «cas bagatelles» et une trentaine d’autres antennes bénéficient des droits acquis et seront validées prochainement puisque déposées de longue date auprès des services de l’Etat.

Ces derniers mois, plusieurs cantons, dont Fribourg, avaient déjà abandonné cette simplification des procédures pour les «cas bagatelles». 

Décisions en janvier pour les nouvelles antennes

Le printemps dernier, le Conseil d’Etat avait décidé de mettre en veilleuse tous les nouveaux projets d’antennes soumis à une procédure de permis de construire. Depuis, une vingtaine de dossiers de nouvelles installations et de modifications significatives d’installations sont dans l’attente d’une décision.

Suite au rapport du groupe de travail national «téléphonie mobile et rayonnement», présenté à la presse la semaine dernière, le Conseil d’Etat neuchâtelois a choisi de patienter jusqu’à la publication de l’aide à l’exécution de l’Office fédéral de l’environnement.

Annoncé pour janvier 2020, ce document sera complété par l’actualisation des méthodes de mesures de l’Institut fédéral de métrologie et permettra au canton de rendre ses décisions.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

télécommunications5G, rayonnement et conséquences sur la santé: pas d'adaptation des valeurs limites actuelles5G, rayonnement et conséquences sur la santé: pas d'adaptation des valeurs limites actuelles

TéléphonieLes députés veulent un permis de construire obligatoire pour les antennes 5GLes députés veulent un permis de construire obligatoire pour les antennes 5G

TélécommunicationTribunal fédéral: vers un contrôle des valeurs d'émission des antennes de téléphonie mobileTribunal fédéral: vers un contrôle des valeurs d'émission des antennes de téléphonie mobile

TélécomsDeux antennes 5G viennent d’être mises en service à Neuchâtel et La Chaux-de-FondsDeux antennes 5G viennent d’être mises en service à Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds

TélécomsNeuchâtel: pas si facile de s’opposer aux antennes de téléphonie mobileNeuchâtel: pas si facile de s’opposer aux antennes de téléphonie mobile

télécomTélécommunications: le canton de Vaud interdit la construction de nouvelles antennes 5GTélécommunications: le canton de Vaud interdit la construction de nouvelles antennes 5G

Top