Neuchâtel: Du rêve dans les voiles grâce aux mini-agences de voyages

chargement

Voyage Toujours plus de mini-agences de voyages proposent aux futurs vacanciers des séjours pas comme les autres. Derrière ces petites structures se cachent de véritables passionnés. Rencontre avec Fabienne Lanfranchi, de Voile Evasion.

 14.11.2019, 05:30
De plus en plus de mini-agences offrent des vacances sur mesure.

«J’adore voyager! J’ai toujours voulu travailler dans ce domaine, mais sans avoir un plan concret en tête. La voile, c’est avant tout ma plus grande passion, un sport que je pratique en famille depuis toute petite.» Fabienne Lanfranchi fait partie de ces chanceux qui exercent le métier de leur rêve. Depuis quatre ans, elle partage ses connaissances à travers son agence, dont le nom annonce la couleur: Voile Evasion.

Le concept est simple: grâce à sa riche expérience, Fabienne organise pour sa clientèle des voyages personnalisés à bord d’un voilier ou d’un catamaran, partout dans le monde. «Mon service est gratuit pour le client. Ce sont nos partenaires, des petites entreprises familiales ou encore des agences comme Dream Yacht Charter ou Sunsail, qui nous versent une commission.»

L’art de prendre son temps

Voile Evasion n’est de loin pas la seule du genre sur le marché. Ces mini-agences sont de plus en plus nombreuses à proposer des vacances hors des sentiers battus, loin de l’agitation touristique. Rien que dans le canton de Neuchâtel, on recense le Manoir de l’Oselière (périples personnalisés sur les cinq continents), Estissimo (circuits à vocation principalement culturelle en Europe centrale et de l’Est, dans le Caucase et en Asie centrale), ou encore Tiger Mountain (séjours plutôt sportifs dans l’Himalaya, en Asie en général, en Afrique et en Amérique du Sud).

Toutes sont généralement l’œuvre d’une ou deux personnes, qui alimentent en photos évocatrices leur site internet et leurs réseaux sociaux. L’objectif de ces particuliers? Faire découvrir les lieux qui les ont marquées. A travers leurs services, elles offrent conseils, bonnes adresses et plans confidentiels, récoltés précieusement tout au long de leurs aventures.

A l’image du mouvement slow food, la tendance au Slow travel émerge depuis quelques années. (DR)

De là à en faire son métier? A l’image du mouvement Slow food, la tendance au Slow travel émerge depuis quelques années. Nombreux sont les voyageurs en quête d’authenticité, qui souhaitent prendre le temps de découvrir une culture, les gens et l’environnement qu’ils visitent. Pour faire simple, ces adeptes privilégient la qualité de l’expérience à la quantité d’activités.

Andréanne Kohler, directrice de l’Ecole supérieure du tourisme à Lausanne, confirme le phénomène: «Il y a effectivement une tendance aux micro-Tours Operating. Particuliers ou professionnels certifiés, ce qui est essentiel, c’est que l’agence ait des super connaissances sur le produit qu’elle vend, ainsi que des bons partenaires sur place.»

Une aventure familiale

Deux critères que Fabienne Lanfranchi remplit aisément. C’est depuis chez elle, d’où elle gère sa petite agence, qu’elle nous raconte la genèse de cette aventure: «Par chance, mon mari Cyril est aussi mordu de voile que moi! Le tournant a eu lieu en 2013. Nous avons pris 6 mois de congé sabbatique pour partir en voyage et découvrir toute la Méditerranée en catamaran, avec nos deux enfants. Le projet Voile Evasion a commencé à prendre forme à notre retour. Quand on vit des aventures aussi fortes en famille, qu’on accumule toute cette expérience, je pense que l’on a naturellement envie de partager et d’offrir des conseils.»

«Quand on vit des aventures aussi fortes en famille, qu’on accumule toute cette expérience, je pense que l’on a naturellement envie de partager et d’offrir des conseils», explique Fabienne Lanfranchi, fondatrice de Voile Evasion. (DR)

Le site internet connaît un succès rapide et l’opportunité d’en faire une activité professionnelle à temps plein se profile dès 2015: «Nous avons développé notre offre en fonction des demandes, petit à petit.» La clientèle de Fabienne est en majorité suisse, mais elle conseille aussi des voyageurs de Belgique, de France et même du Québec. «Les personnes qui sont intéressées par notre offre nous trouvent la plupart du temps par internet, mais nous sommes connus surtout grâce aux bouches à oreilles.»

Aujourd’hui, la jeune femme se consacre entièrement à cette activité, organisant en moyenne une centaine de voyages par année. Comment s’explique-t-elle cette réussite? «Nos croisières sont synonymes de liberté, c’est donc important de faire en sorte que le client puisse voir et expérimenter tout ce qu’il souhaite. Je discute beaucoup avec lui et, avec mes partenaires, nous essayons de trouver la formule parfaite.»

Dans tous les cas, nous connaissons et avons voyagé avec tous nos partenaires. C’est essentiel, nos clients comptent sur notre expérience.
Fabienne Lanfranchi, fondatrice de Voile Evasion

Bien sûr, Fabienne s’assure de la qualité des prestataires sur place: «Nous avons personnellement testé environ 80% des destinations que nous avons en catalogue. Dans tous les cas, nous connaissons et avons voyagé avec tous nos partenaires. C’est essentiel, nos clients comptent sur notre expérience.»

Des voyages qui font envie, mais à quel prix? «Ça dépend bien entendu de beaucoup de choses, notamment le type de bateau, la présence du skipper, la destination… Le mieux est de s’y prendre tôt, car il y a toujours la possibilité d’avoir des meilleurs prix en anticipant. Hors saison, une semaine peut démarrer à 1500 euros. Après, nous avons aussi une offre super-luxe par exemple, qui se chiffre à 20’000 euros. Selon l’organisation ce n’est donc pas aussi cher que ce que les gens peuvent penser.»


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ÉlectionsCantonales 2021: le flyer du PLR sur le tunnel met de l'huile sur le feuCantonales 2021: le flyer du PLR sur le tunnel met de l'huile sur le feu

PopulationCanton de Neuchâtel: feu vert pour le programme de domiciliationCanton de Neuchâtel: feu vert pour le programme de domiciliation

Vivre ensembleNeuchâtel inaugure un projet phare de l’intégration des migrants en SuisseNeuchâtel inaugure un projet phare de l’intégration des migrants en Suisse

AsileHuit agents de sécurité du centre d’asile de Perreux suspendus après des révélations d’usage abusif de la forceHuit agents de sécurité du centre d’asile de Perreux suspendus après des révélations d’usage abusif de la force

HabiterImmobilier 2021: les loyers ont (un peu) baissé dans le canton de NeuchâtelImmobilier 2021: les loyers ont (un peu) baissé dans le canton de Neuchâtel

Top