Neuchâtel, ce «malade imaginaire»

chargement

ENTRETIEN L’un des lauréats du prix «Salut l’étranger!» 2016, le sénateur italien de Cortaillod Claudio Micheloni parle, dans le monde entier, du canton comme un modèle d’intégration.

  13.12.2016, 00:55
Lecture: 7min
Premium
Un peu plus d’un demi-siècle après avoir vécu la vie d’un enfant clandestin à Boudry, «il senatore» Micheloni a pu exprimer sa reconnaissance au canton qui l’honore, entre un ancien conseiller d’Etat (Roland Debély, à gauche) et un membre du collège actuel (Jean-Nat Karakash).

On l’entend encore de temps en temps, cette plaisanterie, comme quoi en Italie ils n’ont que des docteurs. Claudio Micheloni, lui, ne se donne aucun titre. Il dit plutôt: «On ne me croit pas, mais souvent dans mes voyages, je parle de Neuchâtel.»

De fait, le sénateur italien de Cortaillod est un ambassadeur de l’intégration à la neuchâteloise. Quelqu’un...

À lire aussi...

agricultureVague de chaleur et retour du froid: quel impact sur les cultures de l’Arc jurassien?Vague de chaleur et retour du froid: quel impact sur les cultures de l’Arc jurassien?

PrécaritéAlain, chômeur neuchâtelois sans indemnités: «Nous voulons revivre et cesser de survivre»Alain, chômeur neuchâtelois sans indemnités: «Nous voulons revivre et cesser de survivre»

PolitiqueCantonales: les Verts revendiquent déjà le département de l’environnementCantonales: les Verts revendiquent déjà le département de l’environnement

AnalyseElections cantonales: les partis de gauche se préparent déjà pour le deuxième tourElections cantonales: les partis de gauche se préparent déjà pour le deuxième tour

JusticeBagarre à Neuchâtel: des preuves sur le portable des hooligans?Bagarre à Neuchâtel: des preuves sur le portable des hooligans?

Top