02.11.2019, 08:00

Mot d’ordre socialiste: rebondir en resserrant les rangs

chargement
Elu au Conseil national en remplacement de Jacques-André Maire, Baptiste Hurni sera le seul représentant du PS neuchâtelois sous la Coupole fédérale.

Politique neuchâteloise Un congrès «festif malgré tout» vendredi soir pour le Parti socialiste neuchâtelois. Derrière la déception de la perte d’un siège à Berne pointe la conviction qu’il faudra resserrer les rangs et se remettre au travail.

La déception. Le doute. La colère et l’autocritique. Il y avait un peu de tout cela dans les esprits des militants du Parti socialiste neuchâtelois, vendredi soir à Cernier. Le congrès d’après-élections fédérales se voulait festif. Il s’est contenté d’être «festif malgré tout».

Ciment de la gauche

Les orateurs ne se sont pas voilé la face, la présidente cantonale en tête: oui, la perte d’un siège au Conseil des Etats est un échec. Le parti à la rose a été emporté par la vague verte. «Ne soyons pas jaloux de nos alliés», a toutefois lancé Florence Nater. Le Vert Roby Tschopp (qui a accueilli le congrès au nom de l’exécutif de Val-de-Ruz) l’a en quelque sorte rassurée: «Le PS reste le ciment de la gauche neuchâteloise.»

Excès de confiance

«Nous avons sans doute fait preuve d’excès de confiance, notre politique en matière climatique n’a pas été assez lisible et nous n’avons pas su engranger nos succès sur le plan cantonal et communal», a encore admis la présidente. Mais passé le stade de l’autocritique apparaît déjà le temps du rebond. Des rangs qui se resserrent. De l’engagement pour des causes communes, au service des plus faibles. Du travail concret. «Ni le PS, ni les Verts n’obtiendront seuls des majorités», a prévenu André Vallat, président de la section du Val-de-Ruz.

Motifs d’espoir

Et ce PS, même meurtri, a des motifs d’espoir. La jeunesse qui se lève, les femmes qui donnent de la voix, la prise de conscience que le développement futur devra être durable. Les «anciens» Didier Berberat et Jacques-André Maire, à qui leurs camarades ont rendu un hommage appuyé, ont constaté qu’ils ne quittaient pas un champ de ruines. Mais celui d’une lutte convaincue pour moins d’inégalités et plus de justice sociale. Les fondamentaux du PS, en somme.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Élections fédéralesLe PS neuchâtelois groggy mais pas K.-O.Le PS neuchâtelois groggy mais pas K.-O.

Elections fédéralesConseil des Etats: les Verts neuchâtelois font sensation, le PS éjectéConseil des Etats: les Verts neuchâtelois font sensation, le PS éjecté

Top