Monika Maire-Hefti, le courage de réformer l’école neuchâteloise

chargement

Politique Monika Maire-Hefti quittera le Conseil d’Etat neuchâtelois après huit ans à la tête de l’Education et de la Famille. Energique, positive et persévérante, elle aura mené des réformes qui n’ont pas toujours plu. Avec poigne. Et sans langue de bois.

 21.05.2021, 17:00
Lecture: 6min
Premium
Monika Maire-Hefti tout sourire, en 2016, après le résultat de la votation sur le projet Mobilité 2030.

Un rire franc et communicatif. Un humour piquant. Un langage direct, à l’opposé de la langue de bois. La Neuchâteloise Monika Maire-Hefti a indéniablement marqué les esprits durant ses huit ans à la tête du département de l’Education et de la Famille. Lundi soir, la socialiste quittera le Conseil d’Etat, après avoir mené de nombreuses réformes qui ont parfois soulevé des...

À lire aussi...

PolitiqueNeuchâtel: Monika Maire-Hefti, la spécialiste des petites phrasesNeuchâtel: Monika Maire-Hefti, la spécialiste des petites phrases

PolitiqueJean-Nat Karakash et Monika Maire-Hefti quitteront le Conseil d’Etat le printemps prochainJean-Nat Karakash et Monika Maire-Hefti quitteront le Conseil d’Etat le printemps prochain

Top