01.11.2018, 16:53

Le nombre de frontaliers augmente dans le canton de Neuchâtel mais diminue au niveau suisse

chargement
Le nombre de personnes passant la frontière suisse pour venir y travailler a diminué.

 01.11.2018, 16:53 Le nombre de frontaliers augmente dans le canton de Neuchâtel mais diminue au niveau suisse

Emploi Si au niveau suisse, le nombre de travailleurs frontaliers est en baisse pour la première fois depuis 20 ans, dans le canton de Neuchâtel, il progresse pour le deuxième trimestre consécutif et dépasse pour la première fois le nombre de 12’000.

Selon les chiffres publiés jeudi par l’Office fédéral de la statistique, le nombre de frontaliers dans le canton de Neuchâtel au troisième trimestre de 2018 a dépassé les 12’000 pour atteindre 12’035. Le chiffre des 10’000 avait été atteint au quatrième trimestre de 2011, tandis que le cap des 11’000 avait été franchi au deuxième trimestre de 2013.

Depuis le deuxième trimestre de 2015, ce chiffre avait plus ou moins baissé avant de progresser fortement (+3,95%) au deuxième trimestre de 2018 pour s’établir à 11’814 qui constituait le record dans le canton. Au troisième trimestre, la progression a donc continué (+1,88%) pour dépasser les 12’000. Sur une année, par rapport au troisième trimestre de 2017, la hausse représente 6,14%.

Cette progression neuchâteloise contraste avec les chiffres helvétiques. Au niveau national, pour la première fois en vingt ans, le nombre de navetteurs transfrontaliers a diminué au troisième trimestre par rapport à l’année précédente. Fin septembre, quelque 312’000 personnes résidant à l’étranger travaillaient en Suisse. Cela représente 0,8% de moins qu’un an auparavant.

La dernière diminution avait eu lieu au troisième trimestre de 1998 (-0,7%). Depuis lors, le nombre de navetteurs transfrontaliers a augmenté chaque année, jusqu’à plus de 177’000 personnes, soit un peu plus de 130%. En 2018, cependant, l’afflux a nettement diminué.

 

 

Au Tessin, ainsi qu’au nord-ouest de la Suisse, l’arrivée de navetteurs étrangers a diminué depuis le début de l’année. Le recul au troisième trimestre y a été respectivement de 4,1% et 2,4%. Dans l’Arc lémanique, principale région transfrontalière, on compte toujours un peu moins de 115’000 personnes.

Dans les autres régions, le nombre de travailleurs étrangers a en revanche augmenté, notamment dans l’espace Mittelland (+6,2%) et en Suisse centrale (+8,7%). En termes de chiffres, ces régions sont cependant moins importantes.

Si l’on considère le pays d’origine, c’est le nombre de navetteurs frontaliers en provenance d’Italie qui a le plus diminué (-3,1%). A la fin du mois de septembre, la Suisse avait attiré à peine 71’400 «frontalieri».

L’Allemagne avait également un contingent un peu plus réduit de 60’400 personnes (-2,1%). Le nombre de Français, avec la plus forte représentation s’élevant à quelque 170’000 personnes, a lui légèrement augmenté (+0,5%).

ATS

À lire aussi...

EmploiNombre record de frontaliers atteint dans le canton de NeuchâtelNombre record de frontaliers atteint dans le canton de Neuchâtel

ImmigrationImmigration: le nombre de travailleurs immigrés hautement qualifiés a doublé en SuisseImmigration: le nombre de travailleurs immigrés hautement qualifiés a doublé en Suisse

TravailSalaires: les travailleurs expatriés en Suisse sont les mieux rémunérés au mondeSalaires: les travailleurs expatriés en Suisse sont les mieux rémunérés au monde

Top