30.10.2018, 11:33

Maçons de l’Arc jurassien en grève

chargement
Selon les chiffres du syndicat Unia, environ 600 maçons de l'Arc jurassien ont manifesté dans les rues de La Chaux-de-Fonds ce mardi après-midi.

Droit des travailleurs Des chantiers ont été arrêtés ce mardi matin 30 octobre dans l’Arc jurassien par des maçons mécontents. 600 ouvriers, soit 80% des travailleurs de la région, participent à cette action de protestation, selon le syndicat Unia.

Après Genève et Bellinzone, les maçons de l’Arc jurassien se mobilisent ce mardi 30 octobre pour exprimer leur mécontentement. Des chantiers ont été arrêtés dès le matin.

«600 travailleurs neuchâtelois et jurassiens de la construction ont déposé truelles et outils en protestation contre l’attitude de blocage de la Société suisse des entrepreneurs (SSE) au terme de 16 rounds de négociations», indique un communiqué commun des syndicats d’Unia Neuchâtel et Tranjurane.

«Le nombre de travailleurs en grève est impressionnant»

Le débrayage correspondrait à près 80% des chantiers et des travailleurs actifs dans la région. «Le nombre de travailleurs en grève est impressionnant, car nous n'avons pas de gros chantiers dans le canton de Neuchâtel. La moyenne d'employés par chantier est de 4,20 personnes», a expliqué Edy Zihlmann, secrétaire syndical d'Unia Neuchâtel.

Une grande manifestation s’est déroulée à 13h30 au départ de la gare de La Chaux-de-Fonds. Là, une centaine de maçons du Jura et du Jura bernois se sont mis en grève et ont rejoint leurs confrères neuchâtelois.

Sifflets, drapeaux et banderoles à la main, ils ont manifesté dans une ambiance polaire qui n'était pas sans rappeler leurs conditions difficiles de travail, avec des slogans comme «Pas de convention, pas de maçons» ou «Trop, c'est trop». La manifestation a occasionné une perturbation du trafic sur le Pod, l'avenue principale de la Métropole horlogère.

«Après avoir bloqué pendant des mois les négociations portant sur l’assainissement de la retraite anticipée à 60 ans, la SSE soumet maintenant les maçons à un chantage inacceptable visant à démanteler la Convention nationale (CN)» qui expire le 31 décembre, indique le syndicat Unia.

Plus de 1500 maçons en Suisse romande

Plus de 1500 maçons ont protesté ce mardi 30 octobre en Suisse romande pour la défense de leurs droits. Leur nombre était de 550 à Fribourg et de 400 en Valais, selon Unia.

La vague de protestation nationale avait démarré à Bellinzone, où 3000 maçons ont défilé le 15 octobre. Le lendemain, le mouvement s’est poursuivi à Genève où des milliers de travailleurs du bâtiment ont manifesté, allant jusqu’à bloquer le pont du Mont-Blanc.

Après deux jours de grève, les travailleurs genevois ont donné au patronat un délai au 9 novembre, date du prochain round de négociations sur la CN, pour retirer leurs propositions portant sur la flexibilisation du travail et sur des baisses salariales dans certains cas.

Première version de l’article publiée à 11h33. Dernière mise à jour à 16h43.

Des maçons de l’Arc jurassien ont manifesté leur mécontentement à La Chaux-de-Fonds

1/6  
ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

en colèreGenève: deuxième jour de manifestations pour les maçons qui défendent leurs conditions de travailGenève: deuxième jour de manifestations pour les maçons qui défendent leurs conditions de travail

Top